iPhone 7 : en position de force, les sous-traitants d’Apple pourraient faire baisser ses marges

Smartphone

Par Gaël Weiss le

Le site DigiTimes rapporte que les sous-traitants en composants de l’iPhone 7 refusent de baisser encore une fois leur prix. Le nouveau smartphone d’Apple pourrait donc lui rapporter moins que prévu.

iphone 7 plus 5

Depuis des années, Apple a toujours été en position de force lorsqu’il s’est agi de négocier le prix des composants de ses iPhone. Il faut dire que la société américaine a tenu un rôle de leader sur le marché des smartphones durant ces 10 dernières années et qu’elle pouvait se permettre d’imposer ses conditions. Las, avec la chute importante des ventes d’iPhone depuis le début de l’année (une chute de 30 % par rapport à l’année dernière), ces sous-traitants refusent désormais de baisser leurs prix.

Apple demande 20 % de réduction sur les composants de son iPhone 7

C’est ce que rapporte le site Digitimes, souvent bien informé quand il s’agit de laisser traîner ses oreilles près des usines asiatiques. Le site web affirme ainsi qu’Apple aurait rencontré une forte résistance de la part de ses sous-traitants Taïwanais, à commencer par des fournisseurs de Foxconn et Advanced Semiconductor Engineering (ASE). Ces derniers auraient ainsi refusé de fournir des composants à Apple « sans toucher des profits raisonnables ». Il faut dire qu’Apple leur aurait demandé de baisser leurs tarifs de 20 %.

En fait, si Apple leur a demandé de baisser autant leurs tarifs, c’est parce qu’il sait que les usines chinoises permettent d’atteindre des coûts 20 % plus bas. Mais avec une qualité bien moindre, répondent les sous-traitants taïwanais. Et, de fait, si Apple ne veut pas voir la qualité de ses téléphones baisser, il n’a pas vraiment le choix. Apple, qui a pourtant l’habitude de payer ses fournisseurs d’avance, ne peut également plus miser sur ses bonnes ventes pour faire pression sur les usines taïwanaises.

Les marges d’Apple en danger ?

Seuls deux sous-traitants auraient d’ailleurs été épargnés par la demande de baisse de prix d’Apple. Il s’agit de Largan Precision, qui s’occupe des modules photo de l’appareil, et TSMC, qui s’occupe de ses SoC, que l’on suppose gravés en 14 nm. Il faut dire qu’actuellement ces deux fournisseurs ne peuvent être efficacement remplacés.

L’article de DigiTimes ne précise pas où ont abouti les négociations. Apple a certainement réussi à faire baisser le prix des composants de son smartphone, mais pas autant qu’il l’aurait souhaité. Quoi qu’il en soit, cette négociation aura certainement un impact sur les marges d’Apple, qui sont généralement énormes.

Source: Source