[Revue de presse] iPhone 7 : la presse américaine légèrement déroutée mais convaincue

Smartphone

Par Gaël Weiss le

Difficile de ne pas le savoir aujourd’hui, Apple a présenté ses nouveaux iPhone 7 hier soir. Dans la foulée, la presse américaine a pu toucher les téléphones, prendre quelques photos et surtout donner ses premières impressions. Entre design (pratiquement) inchangé, nouveau bouton Home déstabilisant et nouveaux appareils photo, voici ce qu’en a pensé une partie de la presse américaine.

L'iPhone 7 de face (crédit photo : Slahgear)
L’iPhone 7 de face (crédit photo : Slahgear)

Le design : un sacré air de famille avec l’iPhone 6

D’une manière générale, tous les sites américains s’accordent sur une chose : l’iPhone 7 « a tout de l’iPhone 6S S ». Le nouvel iPhone perd en effet quelques grammes et son port jack, les antennes ont été décalées sur les bords, mais ressemble encore énormément à son prédécesseur. « Si vous achetez les versions argent, or ou or rose, l’iPhone 7 ressemble beaucoup à l’iPhone 6S », explique Ars Technica, « ce n’est pas un hasard si Apple s’est principalement concentré sur le très différenciant Jet Black brillant lors de sa présentation ».

La fameuse version  «Noir de Jais » de l'iPhone 7 (crédit photo : Slashgear)
La fameuse version «Noir de Jais » de l’iPhone 7 (crédit photo : Slashgear)

Car ce nouveau coloris — nommé en France « Noir de Jais » et disponible uniquement sur les versions 128 et 256 Go de l’iPhone — est effectivement très convaincant si l’on en croit les journalistes présents sur place. Tous s’accordent cependant sur le fait qu’il accroche très facilement les traces de doigts. The Verge indique ainsi qu’il « accroche surprenament bien la main », tout comme Ars Technica, tandis que Slashgear le trouve glissant, surtout sur la version Plus.

Un iPhone 7 (à gauche) et un iPhone 6S (à droite) (crédit photo : Ars Technica)
Un iPhone7 (à gauche) et un iPhone 6S (à droite) (crédit photo : Ars Technica)

Comme l’iPhone 6S, l’iPhone 7 a toujours une bosse dans son dos, celle qui contient le ou les capteurs photo. Slashgear indique toutefois que l’intégration à la coque est plus réussie qu’avant, « plus naturel » précise le journaliste américain.

Le module photo dépasse toujours autant de la coque (crédit photo : Ars Technica).
Le module photo dépasse toujours autant de la coque (crédit photo : Ars Technica).

Le bouton Home du malaise

C’est l’une des rares modifications de l’iPhone 7 : le bouton Home n’est plus mécanique (il ne s’enfonce plus) mais entièrement capacitif. Et autant dire qu’il n’a pas convaincu du tout les journalistes américains. « Weird » est le terme qui revient ainsi le plus souvent dans les propos des journalistes qui ont pu essayer le téléphone. « Le bouton Home n’est désormais plus un bouton, ce qui est dérangeant », titre ainsi Gizmodo. « En appuyant sur le bouton pour la première fois, j’ai été choqué par la vibration qui s’est produite immédiatement en retour » explique la journaliste du site américain. Pour elle, si le bouton se montre très réactif, les vibrations sont franchement décevantes : trop ou pas assez prononcées.

Le bouton Home n'est plus mécanique mais devient une surface plane et vibrante (crédit photo : Engadget)
Le bouton Home n’est plus mécanique mais devient une surface place et vibrante (crédit photo : Engadget)

Pour The Verge — qui encense habituellement toutes les innovations d’Apple – c’est même « horrible ». Ce bouton produit des « vibrations bizarres » et les sensations produites sont mauvaises. Même son de cloche chez Engadget : « Mec, ce nouveau bouton Home est bizarre. Ceux qui n’ont jamais touché à un iPhone s’y adapteront sans problème. Mais pour ceux qui ont déjà possédé des iPhone depuis 2010 seront franchement déroutés. »

crédit photo : The Verge.
crédit photo : The Verge.

Finalement, seul Slashgear se montre un tantinet positif sur ce bouton. Son journaliste indique d’ailleurs que l’on peut personnaliser la puissance des vibrations et faire en sorte qu’il soit plus ou moins réactif dans les options. En vérité, je soupçonne ce journaliste de posséder un appareil Android et d’être le seul à ne pas être vraiment choqué par la chose.

Un appareil photo prometteur

La partie photo de l’iPhone 7 est probablement le point sur lequel Apple a le plus insisté lors de sa présentation de ses nouveaux appareils. D’une manière générale, la plupart des journalistes américains ont indiqué ne pas avoir pu réellement tester les capacités de l’appareil dans les conditions de présentations qui ont suivi la conférence de presse.

L'iPhone 7 classique ne dispose que d'un seul capteur photo (crédit photo : Slahgear).
L’iPhone 7 classique ne dispose que d’un seul capteur photo (crédit photo : Slahgear).

The Verge, qui a passé une bonne partie de l’article à se plaindre des conditions de la prise en main de l’appareil, se contente d’indiquer que le zoom optique 2× de l’iPhone 7 Plus est « vraiment quelque chose de surprenant tant il fait la différence ». Son journaliste indique également que l’effort réalisé sur le capteur frontal de l’appareil — ce dernier passe à 7 MP — est vraiment appréciable.

La prise jack a disparu sur l'iPhone 7 (crédit photo : Slashgear).
La prise jack a disparue sur l’iPhone 7 (crédit photo : Slashgear).

Et le zoom numérique 10× qu’Apple vantait d’être meilleur que chez la concurrence ? S’il n’est pas miraculeux, il semble toutefois assez convaincant. Slashgear indique ainsi que, « non, cela ne va pas vous fournir un zoom aussi parfait qu’un zoom optique », mais qu’il réduit toutefois sensiblement la perte de résolution que l’on retrouve habituellement sur ce type de zoom. Même jugement chez Gizmodo, qui juge la fonction un peu gadget mais considère que les défauts provoqués par le zoom numérique est « beaucoup, beaucoup moins visible qu’habituellement ». Soit.

Le mot de la fin

Du fait du monde et de la courte période de prise en main, les différents journalistes américains n’ont pas vraiment pu éprouver les performances de l’iPhone 7 et son nouveau SoC, le A10 Fusion. Mais personne ne s’est plaint de quelconques lenteurs. Il faut dire que les performances de ce futur iPhone s’annoncent un cran au-dessus de la concurrence des smartphones Android actuels — intégration d’un OS propriétaire et donc optimisé.

L'iPhone 7 ressemble beaucoup à un iPhone 6S.
L’iPhone 7 ressemble beaucoup à un iPhone 6S.

D’une manière générale, aucun journaliste américain n’a de gros reproches à formuler à l’iPhone 7. Il s’agit toujours d’un smartphone très haut de gamme, puissant, beau et excellent en photo. Pour autant, on sent à la lecture des articles américains qu’il n’y a pas réellement d’excitation derrière ces premières impressions, qu’il n’y a pas la magie que l’on trouve habituellement dans les nouvelles versions des smartphones d’Apple.

Et c’est sûrement Christina Warren de Gizmodo qui a les mots les plus justes concernant cet iPhone : « Il va sans dire que ce nouveau modèle d’iPhone sera probablement le meilleur iPhone créé. Apple pourrait probablement intégrer une petite amélioration et des dizaines de millions de gens l’achèteraient avant la fin de l’année. […] Bien sûr, peut-être que ce bouton Home va nous ennuyer à mort. Et peut-être que l’appareil photo ne sera pas aussi bien que ce qu’Apple prétend. Mais on peut dire que ces changements sont différents que tout ce qui est arrivé précédemment. Bien entendu, tant que l’on n’a pas testé entièrement le téléphone, il est clair que l’iPhone 7 cache de grandes idées dans un châssis en aluminium très familier. »

Sources :

The Verge
Slashgear
ArsTechnica
Engadget
Gizmodo
TechCrunch