[Espace] Jeff Bezos présente New Glenn, son tout nouveau lanceur réutilisable

Espace

Par Henri le

L’espace intéresse décidément bien des investisseurs. Et Jeff Bezos a clairement l’intention de concurrencer SpaceX, la firme d’Elon Musk.

Jeff Bezos, PDG d'Amazon et Blue Origin / Crédits : DR
Jeff Bezos, PDG d’Amazon et Blue Origin / Crédits : DR

Blue Origin, la société aérospatiale de Jeff Bezos, présentait récemment son nouveau modèle de lanceur. Une fusée de grande puissance quasiment aussi grande que la Saturn V célèbre pour avoir accueilli les missions Apollo à destination de la lune.

Une fusée gigantesque

Nommée New Glenn, en hommage à John Glenn – premier américain à avoir volé en orbite – cette dernière sera composée de deux ou trois étages (deux modèles verront le jour) et pourra exercer une poussée de plus de 1700 tonnes. Il lui faudra pour cela utiliser sept moteurs utilisant à la fois du gaz naturel et de l’oxygène liquide.

Comme chez son concurrent Elon Musk (et son lanceur Falcon 9), le premier étage de l’ensemble est pensé pour être récupéré. Une prouesse qui permet également de faire des économies notables.

blueorigin

Envoyer des personnes vivre et travailler dans l’espace

Pour Jeff Bezos, ce projet a un but précis. Ce dernier a l’intention de jouer dans la cour de SpaceX et Boeing pour le tourisme spatial, voire Ariane Space pour la mise en orbite de satellite.

« New Glenn est conçu pour lancer des satellites commerciaux et pour envoyer des hommes dans l’espace. […] Notre vision du futur, ce sont des millions de personnes vivant et travaillant dans l’espace, et le lanceur New Glenn est une étape très importante »

La fusée sera assemblée sur le site de Cap Canaveral (en Floride) qui est actuellement en construction. Le patron de la firme a indiqué que l’objectif était de voler avant la fin de la décennie. Il a également évoqué un projet appelé New Armstrong, qui pourrait concerner la Lune, mais a souligné qu’il s’agirait « d’une histoire pour le futur ».

glenn_or_glennda-0

Blue Origin se concentre pour l’instant sur New Sheperd, un lanceur plus compact d’une vingtaine de mètres, qui se cantonne à des vols n’excédant pas 100 kilomètres d’altitude. Un créneau également occupé par la société Virgin Galactic, détenu par le milliardaire Richard Branson. Quoi qu’il en soit, ce marché est pris très au sérieux par des poids lourds de l’industrie, qui se livrent une concurrence fascinante pour tous les amateurs d’aérospatiale.