Les ventes de l’iPhone 7 ont bien profité des déboires de Samsung et de son Galaxy Note7

Smartphone

Par Gaël Weiss le

Plus de deux semaines après la sortie de l’iPhone 7, les analystes publient leurs premières estimations de ventes des nouveaux smartphones d’Apple. Comme on pouvait s’en douter, Apple a profité de la débâcle du Galaxy Note 7 pour vendre davantage d’iPhone 7 Plus. Mais face à la demande très forte des consommateurs, à un lancement plus large que l’année dernière et un temps de fabrication plus long, Apple ne parviendrait pas à égaler les chiffres de vente de l’année dernière.

apple-iphone-7plus-live-14

Ne pouvant acheter le Galaxy Note7, les consommateurs se sont rabattus sur l’iPhone 7 Plus. C’est ce qu’a constaté Ming-Chi Kuo, le célèbre analyste du cabinet d’étude de KGI Securities, connu pour la qualité de ses estimations et de ses prévisions quand il s’agit des produits d’Apple.

En l’absence du Galaxy Note7, les consommateurs se sont tournés vers l’iPhone 7 Plus

Selon ses analyses, Ming-Chi Kuo indique que les ventes d’iPhone 7 sont meilleures que prévu, mais moins élevées que celle de l’iPhone 6s de l’année dernière. L’un des facteurs expliquant ces bons chiffres provient des déboires du Galaxy Note7. Samsung les ayant retiré de la vente à cause des problèmes de batterie explosive, une bonne partie des acheteurs potentiels se sont tournés vers l’iPhone 7 Plus, dont les dimensions et la puissance sont globalement identiques.

Conséquence directe, l’iPhone 7 Plus aurait été autant précommandé que l’iPhone 7 classique. Une bonne nouvelle pour Apple quand on sait que l’iPhone 7 Plus est vendu près de 130 euros plus cher que l’iPhone 7. Les clients d’Apple plébisciteraient également le nouveau coloris noir de jais. La version brillante de l’iPhone 7 représenterait ainsi 30 à 35 % des précommandes dans le monde et aurait rencontré un succès tout particulier en Chine où il aurait représenté entre 45 et 50 % des précommandes. Rappelons au passage que ce coloris est réservé aux versions les plus onéreuses des iPhone 7, ceux disposant de 128 et 256 Go de mémoire interne.

Plus de pays servis mais pas de stocks plus importants

Si la demande a été très importante, Apple n’a pas réussi à y répondre totalement. Ceux qui ont tenté d’acheter un iPhone 7 lors de sa sortie le savent bien, les ruptures de stock ont été nombreuses. Cela est dû d’une part à la forte demande pour le coloris noir de jais. Selon Ming-Chi Kuo, cette variante serait plus difficile à produire, avec un taux de rendement bien moins élevé que les autres versions de l’iPhone 7. Apple a d’ailleurs annoncé que les modèles noir de jais ne seraient pas de retour sur le marché avant au moins un mois.

Enfin et surtout, le lancement de l’iPhone 7 s’est effectué dans un plus grand nombre de pays que l’année dernière. Le nouveau smartphone d’Apple a ainsi été lancé dans 28 pays au premier jour – contre 12 pays pour l’iPhone 6s – ce qui a forcément entraîné des ruptures de stock plus rapides. De plus, depuis le 23 septembre, Apple a lancé l’iPhone 7 dans 30 pays supplémentaires. Plus de pays servis, des stocks globaux que l’on suppose inférieurs ou équivalents à l’iPhone 6s, autant d’éléments qui laissent penser que l’iPhone 7 ne pourra pas faire mieux que son prédécesseur.

apple-iphone-7plus-live-10

Au final, Ming-Chi Kuo estime que malgré la forte demande, l’iPhone 7 se vendra mieux que prévu, entre 70 et 75 millions d’unités contre 60 et 65 millions d’unités selon ses premières estimations, d’ici la fin de l’année. Sur la même période, l’année dernière, Apple avait vendu 74,8 millions d’iPhone 6s.

=
Source: Source