Pour rester dans la course, Gogo améliore son wifi à bord des avions, mais pas avant 2018

Ville de Geeks

Par Malo le

Gogo, le leader du wifi aérien, veut améliorer la qualité du wifi qu’il fournit aux avions de ses partenaires. Mais la transition sera lente et le fournisseur est talonné par de nombreux concurrents qui possèdent déjà de bonnes connexions. Le wifi aérien haut débit sur les avions équipés par Gogo n’arrivera pas avant 2018 et restera principalement confiné aux compagnies américaines.

Glenn Fleishman - Flickr
Glenn Fleishman – Flickr

Saviez-vous que certaines compagnies aériennes mettent un réseau de wifi à disponibilité de leurs clients à bord des vols ? C’est notamment le cas en Amérique du Nord ou le plus gros fournisseur, Gogo est en perte de vitesse. L’entreprise qui équipe 2700 avions de lignes et plus de 7000 jets de business veut renouveler ses installations afin de pourvoir un réseau dix fois supérieur à celui qui est accessible aujourd’hui, et ce d’ici 2018.

Gogo est pionnier dans le domaine : son réseau d’antennes installé en 2008 l’a propulsé à la première place sur le marché du wifi aérien. L’entreprise équipe des compagnies comme American Airlines ou Delta Air Lines. Elle est majoritairement présente en Amérique du Nord, mais son réseau se fait vieux. Pour donner un ordre de grandeur, il fournit 10 Mbps de données par avion, un débit que l’ensemble des passagers doivent se partager. L’enfer.

L’ultime chance pour rattraper son retard

La société basée à Chicago est concurrencée par d’autres acteurs du marché comme ViaSat Inc., Panasonic Corp. et Global Eagle Entertainment Inc. Arrivés plus tard, ces nouveaux fournisseurs possèdent des installations plus récentes et plus performantes. Elles commencent déjà à grappiller les parts de marché de Gogo. ViaSat Inc., qui s’est lancé en 2013, équipe désormais 500 avions pour des compagnies aériennes telles que JetBlue Airways ou United Continental Holdings.

Dans un sursaut de fierté (et pour maintenir la tête hors de l’eau), Gogo commence enfin à mettre son réseau à jour. 250 avions américains ont désormais accès à un wifi qui provient d’une connexion satellitaire. Cette technologie permettra d’accéder à Internet au dessus de l’océan puisqu’elle n’aura plus recours à des antennes terrestres. Selon The Wall Street Journal, Gogo compte utiliser une technologie basée sur la LTE (dont on se sert pour la 4G de nos smartphones). Celle-ci pourra en théorie fournir un débit maximum de 100 Mbps dans chaque avion, ce qui permettrait la lecture de vidéos.

Mais cette mise à jour sera lente et la plupart des avions sont encore connectés par un réseau d’antennes terrestres (Gogo en possède 250 en Amérique du Nord). Le passage à la connexion satellitaire ne sera achevé qu’en 2018. Toutefois, le fournisseur n’a pas dit son dernier mot, il vient de signer un partenariat avec Air France-KLM pour équiper les avions longs courrier français en Wifi.

Source: Source