Des victimes du Galaxy Note 7 se plaignent de Samsung qui refuse de les indemniser

Smartphone

Par Pierre le

Le Galaxy Note 7 n’en finit plus de faire parler de lui, et pas pour les bonnes raisons. Cette fois, ce sont des utilisateurs furieux qui attaquent Samsung dans les colonnes du Guardian. Selon eux, la firme coréenne refuse de payer pour les dommages causés par le smartphone explosif.

disaster-girl

Samsung dans la tourmente

Le journal britannique rapporte en effet trois témoignages gênants pour Samsung. Trois témoignages d’utilisateurs américains dont le smartphone a pris feu, causant de sévères dommages dans leur domicile. Comme l’indique le journal, Samsung refuse de payer pour ces dégâts. En réalité, la firme coréenne fait la sourde oreille et espère que l’orage passe. Mais passera-t-il ? En tout cas, ces utilisateurs, tous américains, sont bien décidés à faire entendre leur colère.

Trois témoignages

Le premier cas évoqué est celui de John Barwick, de l’Illinois. Il a été réveillé à trois heures du matin par le bruit que faisait son Note 7 en brûlant. Armés de gants en caoutchouc, il l’a amené sur le sol de sa cuisine pour qu’il puisse mourir en paix. Néanmoins, le smartphone avait déjà endommagé son lit, ses rideaux, sa table de nuit et son tapis. Il estime les dégâts à plus de 9000 dollars.

Ayant appelé Samsung, la firme lui a assuré qu’elle le recontacterai dans les 24 heures. Néanmoins, Samsung ne l’a jamais rappelé, malgré ses nombreuses relances. C’est la compagnie d’assurance de la société qui l’a finalement rappelé, lui indiquant que les dégâts causés par le smartphone ne seraient pas remboursés.

Shawn Minter, un habitant de Virginie, a lui vu sa table de nuit endommagée par le smartphone. Samsung lui a promis d’envoyer quelqu’un constater les dégâts, mais personne n’est jamais venu. Quand il leur a finalement indiqué qu’il avait envoyé son Note 7 endommagé à la Consumer Product Safety Commission (sorte de 60 millions de consommateurs américains), Samsung n’a plus réagi, le renvoyant à leur compagnie d’assurance.

CR : Shawn Minter
CR : Shawn Minter

Mais le cas le plus grave est celui de Wesley Hartzog, en Caroline du Sud. Le garage de ce pompier (un comble) a été entièrement dévasté par le feu. Ses affaires, sa voiture, son quad et même le fauteuil de sa défunte grand-mère (auquel il tenait beaucoup) ont été détruits. Le feu n’a pas détruit sa maison, mais l’a rendue inhabitable, endommageant les conduites d’eau et le système électrique.

CR : Wesley Hartzog
CR : Wesley Hartzog

Samsung lui a, dans un premier temps, promis de le loger à l’hôtel et de le lui offrir des repas, néanmoins elle a finalement fait machine arrière et Wesley se bat avec leur compagnie d’assurance depuis un mois. Une compagnie qui refuse de payer, car le pompier ne peut fournir la preuve que c’est bien le Note 7 qui a brûlé son garage.

Trois cas gênants pour Samsung qui continuent de l’accabler. Ce n’est pas la première fois qu’une telle histoire surgit. Rappelez-vous. A Hawaï, un Note 7 avait pris feu, filmé par des caméras de surveillance. Mel DeCasa, le propriétaire malheureux, avait indiqué que Samsung ne l’avait jamais recontacté après l’incident.