Nintendo Switch : une puce Nvidia Tegra pour propulser la nouvelle console de Nintendo

Graphic

Par Gaël Weiss le

Nvidia vient de confirmer sur son blog que c’était bien lui était derrière la puce principale de la nouvelle console de Nintendo, la Switch. Et sans surprise, il s’agit bien d’une puce Tegra.

nintendo-switch-09

« La Nintendo Switch fonctionne grâce aux performances d’un processeur Tegra personnalisé (custom) ». C’est ce que l’on peut lire sur le court billet de blog mis en ligne par Nvidia quelques minutes après l’annonce officielle de la Switch par Nintendo. C’est une demi-surprise puisque de nombreuses rumeurs couraient depuis quelques mois sur un partenariat entre la société américaine et Big N. Des rumeurs désormais confirmées.

Nvidia au travail sur une puce spéciale et sur l’optimisation de la console

Nvidia indique ainsi que la conception de cette puce a demandé le travail de 500 ingénieurs par an, que ce soit sur les algorithmes, l’architecture, la partie logicielle, les moteurs de jeu, les périphériques, mais aussi les APIs.

nintendo-switch-03

« La Nintendo Switch est soutenue par une partie logicielle faite entièrement sur mesure, comprenant un moteur physique complètement revu, de nouvelles librairies, et des outils avancés. Nvidia a également créé de nouvelles APIs de jeu afin de parfaitement maîtriser ses performances. La nouvelle API, NVN, a ainsi été spécifiquement construite pour apporter un jeu léger et rapide au grand public » peut-on lire dans un communiqué certainement écrit sous le coup d’une grande euphorie.

De belles promesses pour les performances malgré des caractéristiques techniques encore floues

Quoi qu’il en soit, c’est une excellente nouvelle. Les divers produits mobiles de Nvidia – les différentes Shield Tablet ainsi que la Shield TV – disposaient tous d’une puce Tegra dont les performances graphiques étaient bien supérieures à toutes les autres puces graphiques du marché. Cette version « custom » du Tegra est pour l’instant bien mystérieuse. Nvidia se contente tout juste de préciser que des optimisations ont été réalisées au niveau de l’intégration de l’OS avec le GPU de façon à améliorer les performances.

Ironie de l'histoire, Nvidia avait aussi développé une tablette gamer il y a quelques mois.
Ironie de l’histoire, Nvidia avait aussi développé une tablette gamer il y a quelques mois.

Le billet de blog de Nvidia est toutefois très flou. On ne sait pratiquement rien de ce « custom Tegra » : combien de cœurs possède-t-il ? Comment est-t-il refroidit ? À quelle fréquence tourne-t-il ? Il faut aussi dire que l’on ne sait pour l’instant pas grand-chose des caractéristiques techniques pures de la (ou le ?) Switch, à commencer par la définition de son écran ou la RAM embarquée. Patience, Nintendo a encore jusqu’au mois de mars 2017 pour nous donner des réponses.

9 réponses à “Nintendo Switch : une puce Nvidia Tegra pour propulser la nouvelle console de Nintendo”

  1. c’est la crise pour AMD qui travaillait avec Nintendo depuis la GameCube..

    ça veut dire que son seul gros client est Apple avec ses macbook/imac.. et encore c’est pas sûr en attendant l’annonce de jeudi prochain..

    j’espère que Nvidia a fait du bon boulot avec la Switch, perfs (pour la durée de vie) et autonomie (pour la durée du plaisir de jouer) seront de gros arguments.

    et sinon pour ma part, je trouve cette Switch réussie. elle corrige (pour le moment) tout les défauts que je trouvais à ma Wii U (look fisher price, glossy salissant, pas de multi avec plusieurs tablettes).

    hâte d’en savoir plus ?

    • Moi qui croyais que la PS4 et la Xbox one, dans leurs premières comme dans leurs dernières versions, étaient motorisés par une puce Jaguar créé ar AMD !!!!!!

    • Il est temps de prendre le café ^^
      AMD fournit les APU Jaguar des PS4 et XBONE.
      Il n’y a pas eu grand chose d’autre que du intel dans les macs depuis quelques années….

      • Les mac pro ont des gpu AMD et les 15″ sont en nvidia, mais il faut avouer que c’est loin d’être le fleuron d’AMD ou Nvidia dans les machines Apple (comprendre par là vielles puces et pas du haut de gamme).

  2. LA question c’est de savoir si c’est du Pascal ou du Maxwell (comme sur le Tegra X1) custom pour Nintendo. Si c’était du Pascal à mon avis il l’aurait crié sur tout les toits étant donné la belle image qu’à réussi à se construire cette architecture en quelques mois.
    Si c’est du Pascal par contre c’est du tout bon car c’est le must du moment en terme de perf/watt. Parfait pour ce concept hybride.

    • vu que c’est un custom et que la prod a commencé récemment, ça se pourrait bien.

      en tout cas c’est souhaitable pour les 4-5 prochaines années afin d’afficher du 1080p avec de jolies textures et effets.

    • Je n’ai pas de sources sûres mais il semblerait que l’architecture soit Pascale et que la résolution serait en 720p sur l’écran de la console en mode portable

  3. moi j’espère que ce genre de puce va arriver dans des tablettes 2en1 sous win 10 parce que là ya rien de chez rien avec du nvidia pour jouer un minimum sur une tablette, (non merci les intel HD pas mal de jeux ne l’accepte pas)

    • Très peu probable car nvidia fait des puces ARM non compatible avec windows PC.

      Les graphiques intégrés intel peuvent êtres très bien (iris et iris pro) mais en général on ne les trouve que dans des tablettes haut de gamme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *