Twitter supprime (encore) une partie de ses effectifs

Business

Par Jules le

Dans un souci de rentabilité pour l’année prochaine, Twitter a annoncé la suppression de 350 postes.

twitter-logo

Toujours en proie à de nombreuses difficultés, Twitter a annoncé hier son intention de se séparer de 9% de ses effectifs à travers le monde, soit environ 350 employés. Les licenciements vont « se concentrer sur la réorganisation des équipes de vente, partenariats et marketing », explique la firme de Jack Dorsey dans un communiqué officiel.

Cette nouvelle coupe dans les effectifs n’est pas la première depuis le retour de Jack Dorsey aux commandes. En octobre 2015, il avait déjà congédié 336 employés, soit 8% des effectifs.

Aucun bénéfice en 10 ans

« Nous devenons plus stricts dans nos investissements et nous nous fixons comme objectif d’aller vers une rentabilité en 2017 », précise Anthony Noto, directeur financier de Twitter. Il faut dire que depuis sa création en 2006, le service de microblogging n’est pas parvenu à dégager de bénéfices. Au troisième trimestre 2016, Twitter enregistrait une perte nette de 103 millions de dollars. En revanche, le chiffre d’affaires du groupe a progressé de 8%, passant à 616 millions de dollars. Ce résultat est supérieur aux prévisions des analystes qui tablaient sur un chiffre d’affaires de 606 millions de dollars.

« Nous avons l’intention d’investir pleinement dans nos priorités absolues, tout en accordant une moindre priorité à certaines de nos initiatives et en simplifiant nos activités dans d’autres secteurs », ajoute Anthony Noto. Ce souci de rentabilité expliquerait, en partie, l’annonce surprise de la fermeture de Vine, application vidéo possédée par Twitter depuis 2012.

Twitter cherche toujours repreneur

Si Google, Disney et Apple se sont montrés dans un premier temps intéressés, avant de finalement se raviser, Twitter cherche toujours un repreneur. Mais les trolls et autres haters finiraient de dissuader tout potentiel prétendant, à l’instar de Disney qui craignait pour l’image de marque de son entreprise.

Une critique qui semble avoir été entendue : dans sa lettre aux investisseurs, Twitter annonce également la mise en place de nouveaux moyens pour lutter contre le harcèlement en ligne, alors que la plateforme a montré son impuissance à juguler ce problème depuis sa création. De nouvelles règles d’utilisation devraient être présentées dès le mois prochain.

Source: Source