Twitter va licencier 336 employés

Business

Par Elodie le

Le couperet est tombé. Mardi 13 octobre, Twitter a annoncé un vaste plan de restructuration avec le licenciement de 336 employés, soit près de 8 % des effectifs.

twitter-licencie_336_salariés

C’est peu dire qu’il n’aura pas trainé. À peine quelques jours après sa confirmation au poste de directeur général de Twitter, Jack Dorsey annonce la mise en œuvre d’un plan de restructuration visant à faire des économies et relancer la croissance du groupe.

« Nous avons besoin d’équipes plus petites et agiles » et que le reste de l’organisation soit « rationalisée », explique Jack Dorsey dans un mail diffusé à l’ensemble des salariés et transmis à la SEC (Securities and Exhange Commission).

Près de 8 % des effectifs globaux, soit 336 employés, vont donc être licenciés, principalement dans le service Produit et l’ingénierie.

Ces coupes devraient se traduire par des indemnités comprises entre 10 et 20 millions de dollars et un plan d’aide de retour à l’emploi. Les dépenses de restructuration quant à elles, devraient s’élever entre 5 et 15 millions de dollars.

« La restructuration fait partie d’un plan global pour réorganiser l’entreprise autour de ses produits prioritaires et actionner des rendements d’un bout à l’autre de l’entreprise », affirme Jack Dorsey.

La feuille de route s’axe donc autour des « expériences qui auront le plus d’impact ». Parmi elles, Moments, la nouvelle fonctionnalité tournée vers l’actualité lancée la semaine dernière.

Les défis s’amoncèlent pour Twitter qui peine à développer son audience, gage d’une « solide croissance ». Si la monétisation du réseau social commence à porter ses fruits, avec une augmentation de 61 % de son chiffre d’affaires au 2e trimestre, grâce à la publicité mobile et aux partenariats avec Google notamment, le taux de conversation (nouveaux utilisateurs) stagne dangereusement.

Et le développement de son audience est la condition de sa survie puisqu’il signifie plus de revenus publicitaires et donc d’annonceurs et donc d’investisseurs.

Ce n’est un secret pour personne que les revenus publicitaires constituent 90 % des revenus de Facebook et Google notamment. Facebook, qui bénéficie d’une audience grand public — quand Twitter pâtit d’une réputation de réseau social de niche (communicants, publicitaires, journalistes, célébrités) peu intuitif et difficile d’accès — affiche des résultats insolents, si ce n’est indécents…

Twitter court donc après son rival et développe de plus en plus ses produits à destination d’un plus large public. Le réseau social a ainsi fait sauter son historique limite des 140 caractères dans sa messagerie et intégré de grands emojis (comme Facebook) pour offrir un outil de messagerie à part entière.

Avec 316 millions d’utilisateurs actifs par mois et seulement 44 % d’entre eux se connectent tous les jours, contre 1,49 milliard pour Facebook et 65% de connexions/jour, Twitter a un boulevard de croissance qui s’offre à lui. Si cette restructuration se veut un premier pas dans sa direction, Twitter a désormais toutes les cartes en main.

Une réponse à “Twitter va licencier 336 employés”

  1. Allons déchirer leurs chemises à eux aussi! Ne nous laissons pas faire!

    Mauvais gout?

    Sinon je pense pas qu’il faille tout mettre sur le dos du nouveau CEO, je pense qu’il a accepté ce poste en sachant qu’il devait faire ça. La situation de Twitter est très compliquée, leur concurrence n’est pas uniquement vers facebook, snapchat gagne du terrain, vine en a beaucoup perdu. Ils ont donc perdu les images au profit de facebook/instagram et la vidéo, il ne leur reste que le système de messagerie à améliorer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *