[Space X] Enfin une piste concernant l’explosion de la Falcon 9 ?

Espace

Par Elodie le

Les investigations autour de l’explosion de la fusée Falcon 9 de Space X sur sa rampe de lancement se poursuivent. La piste du sabotage semble (définitivement ?) écartée pour privilégier celle de l’anomalie.

space-x-piste-explosion-falcon-9
Space X

Ce sont les amateurs des théories du complot qui vont être déçus. 2 mois après l’explosion inexpliquée d’une Falcon 9 sur son pas de tir, emportant avec elle sa charge utile (un satellite de communication AMOS-6 de l’opérateur israélien Spacecom, déployé pour le compte d’Internet.org de Facebook), l’entreprise d’Elon Musk communique sur l’avancée de l’enquête.

Depuis l’accident, Space X tente de reproduire les conditions exactes de l’explosion. Des tests sont menés sur une installation d’essai de McGregor, au Texas, pour tenter d’élucider ce mystère.

L’anomalie privilégié au sabotage

Si le sabotage et autre théorie du complot représentent un scénario alléchant, Space X semble se diriger vers la défaillance. Plus précisément, vers une brèche dans le système d’hélium cryogénique situé dans le réservoir d’oxygène liquide du second étage de la fusée.

space-x-falcon-9-explosion
Photo de l’explosion de la fusée Falcon 9 sur le pas de tir de Cap Canaveral

La cause principale de la brèche n’a pas encore été déterminée, mais l’attention se focalise désormais sur l’un des trois réservoirs COPV (composite overwrapped pressure vessels), où est chargé l’hélium, à l’intérieur du réservoir d’oxygène liquide (LOX).

Space X pense déjà à la reprise des vols

Grâce à ses tests, Space X a réussi à recréer les conditions nécessaires à une défaillance du COPV, en jouant sur les températures et la pression de l’hélium injecté.

L’entreprise se concentre désormais sur la cause exacte de l’explosion et l’amélioration des conditions de chargement de l’hélium sur la Falcon 9 afin de les rendre plus fiables.

Avec cette piste et la poursuite de l’enquête, Space X espère pouvoir reprendre le chemin des vols sous peu, c’est-à-dire d’ici la fin de l’année.

Source: Source