Un tiers des Américains a déjà piraté un film ou une série TV

Sur le web

Par Olivier le

Ne faites pas l’innocent : il y a de fortes chances pour que vous ayez déjà téléchargé ou regardé un film ou une série TV de manière tout à fait illégale. C’est mal ! Mais rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul, loin de là.

Un sondage réalisé aux États-Unis par Irdeto montre que 32% de tous les adultes américains se sont déjà rendus coupables de visionner une œuvre piratée. Et ce, malgré une offre légale bien fournie. Et on ne parle là que de ceux qui ont bien voulu avouer leur forfait au sondeur…

69% des personnes interrogées savent aussi que le piratage est illégal. C’est beaucoup, mais il en reste encore un bon paquet qui n’a pas intégré cette illégalité. 39% des sondés indiquent que les pertes subies par l’industrie du cinéma, par les producteurs et les diffuseurs de séries n’ont « aucun impact » sur leurs habitudes de téléchargement.

Les créateurs aussi sont touchés

Irdeto, qui travaille entre autres pour la 20th Century Fox et le réseau Starz, explique que le piratage provoque plus que des dommages financiers importants. La pratique limite aussi les ressources à disposition des créateurs de contenu. Ce n’est pas nouveau évidemment, mais c’est toujours important d’avoir ça dans un coin de la tête.

Si on évacue la question de la culpabilité, l’enquête présente des enseignements intéressants. On apprend ainsi que dans 24% des cas, le contenu regardé est toujours à l’affiche, ou qu’il vient d’être diffusé à la télévision. Le classement des œuvres les plus piratés confirme cet appétit pour les nouveautés.

Les films plus anciens, les séries Netflix ou les rencontres sportives font également partie des contenus les plus piratés.

Source: Source