Apple attaque Qualcomm en justice et réclame un milliard de dollars

Apple

Par Henri le

Le torchon brûle entre Apple et Qualcomm. La firme de Cupertino a dénoncé des pratiques anticoncurrentielles et demande le remboursement d’une coquette somme.

apple-vs-qualcomm

Le service juridique de Qualcomm doit être particulièrement aux aguets. Le concepteur de puce est en effet impliqué dans plusieurs pays pour des accusations de pratiques anticoncurrentielles. C’est notamment le cas avec le géant Apple qui lui réclame un milliard de dollars (935 millions d’euros) pour de multiples surfacturations. L’entreprise a expliqué que Qualcomm a refusé de lui accorder une remise (d’un milliard de dollars) sur laquelle il s’était engagé.

Abus de position dominante

La justice américaine s’est d’ailleurs penchée sur le cas via la Federal Trade Commission, et Qualcomm devra également répondre de plusieurs accusations d’abus de position dominante. Le concepteur de puce aurait profité de ses brevets et de son poids dans le secteur pour fixer des prix trop élevés. Il aurait aussi exigé qu’Apple ne se fournisse qu’auprès de lui en échange de royalties réduites sur lesdits brevets.

Qualcomm-Snapdragon-820-vs.-Apple-A9-Chip-1-640x320

Apple en a aussi profité pour dénoncer des mesures de rétorsion prise par la firme de San Diego. Ce dernier aurait mal pris le fait qu’Apple coopère avec les autorités sud-coréennes sur une enquête menée par l’autorité coréenne de la concurrence le concernant. Les paiements auraient donc été volontairement bloqués.

Guerre ouverte

La guerre est déclarée entre les deux entreprises, comme l’indique le communiqué de la firme de Tim Cook.

« Nous sommes extrêmement déçus de la manière dont Qualcomm mène ses affaires avec nous, et malheureusement, après des années de désaccord sur ce qui constitue des royalties justes et raisonnables, il ne nous reste pas d’autre choix que de nous tourner vers les tribunaux »

Tim Cook, PDG d'Apple
Tim Cook, PDG d’Apple

Le constructeur, qui tire effectivement une bonne partie de ses revenus via l’utilisation de ses brevets, a répondu en dénonçant un acharnement juridique.

“Alors que nous sommes toujours en train de passer en revue la plainte en détail, il est assez clair que les réclamations d’Apple sont sans fondement […] Apple a activement encouragé les attaques sur les activités de Qualcomm devant plusieurs juridictions dans le monde, comme le montrent la récente décision de la KFTC et la plainte de la FTC, en déformant les faits et en retenant des informations. Nous nous félicitons de pouvoir entendre ces accusations fallacieuses devant des tribunaux où nous aurons le droit de découvrir les pratiques d’Apple et de bénéficier d’un examen approfondi des faits”