Shia Labeouf lance un live stream anti-Trump de 4 ans

Sur le web

Par Elodie le

L’acteur américain connu pour ses happening artistiques hors norme récidive avec une caméra installée en plein New York et devant laquelle n’importe quelle personne peut venir s’exprimer en direct. Une performance amenée à durer durant tout le mandat de Donald Trump.

capture d'écran
capture d’écran

Depuis l’élection de Donald Trump, les contestations se multiplient, sous différentes formes. Le jour de son investiture, plusieurs célébrités appelaient à poursuivre le combat, le lendemain, les Américaines descendaient dans la rue pour faire entendre leur voix contre un président qu’elles jugent peu respectueux des femmes et de leurs droits (#WomensMarch).

Aujourd’hui, l’acteur Shia Laboeuf, accompagné de deux autres artistes, lance « He will not divide us » Il ne nous divisera pas »).

7/7, 24h/24 pendant 4 ans

Le principe ? Depuis le 20 janvier, 9 h, le jour de l’investiture du Donald Trump comme 45e président des États-Unis, les gens sont invités à venir prononcer les mots « Il ne nous divisera pas » devant une caméra installée à l’extérieur du Museum of The Moving Image de New York, et à répéter cette phrase autant de fois et aussi longtemps qu’ils le souhaitent, précise le site officiel du projet.

capture d'écran à 10h, heure française, 4h du matin à New York
capture d’écran à 10h, heure française, 4h du matin à New York

L’installation est ouverte à tous, 24 h/24, 7j/7 et son contenu sera diffusé en direct et en continu pendant quatre ans, soit la durée de la présidence Trump (du moins si son mandat n’est pas renouvelé).

C’est Jaden Smith qui a inauguré l’installation, Shia Laboeuf s’est quant à lui présenté dans la nuit de samedi à dimanche. Associé à ces deux amis artistes Nastja Säde Rönkkö et Luke Turner, Shia Laboeuf entend faire de ce mantra un acte « de résistance ou d’acharnement, d’opposition ou d’optimisme ».

Un habitué des happening artistiques

Ce n’est pas la première fois que l’acteur fait parler de lui pour ces happenings artistiques : depuis son arrivée remarquée au festival de Berlin affublé d’un sac portant la mention « I’m not famous anymore » (« je ne suis plus célèbre »), il s’est notamment infligé sa filmographie complète pendant 72 heures d’affilées tout en étant filmé, et a passé 24 heures dans un ascenseur avec des inconnus, là aussi en direct sur les Internets.

On ne sait pas encore si cette nouvelle performance sera suivie d’effet, mais elle promet de belles surprises.. ou un désintérêt certain.

« He will not divide us »

capture d'écran - He will not divise us
capture d’écran – He will not divise us