[Sélection] Les cinq meilleurs films avec Keanu Reeves

Général

Par Membre rédacteur le

Résumer la carrière de Keanu Reeves n’est pas une chose aisée. Il faut dire que le bonhomme compte 61 films à son actif. D’autant que l’envie d’être acteur lui prend tôt. À neuf ans, Keanu Reeves fait ses débuts sur les planches en jouant dans la comédie musicale Damn Yankee. Sa première apparition à l’écran, elle, remonte au début des années 80 avec la série Hangin’In.

Et puis, à quelques jours de la sortie de John Wick 2, on s’est souvenu que l’acteur canadien était avant tout un combattant, dans la vie comme devant la caméra. Que ce soit dans sa trentaine avec Point Break et Matrix, ou à 50 ans avec John Wick. Voilà pourquoi les cinq films qui suivent sont, à notre sens, ceux qui représentent le mieux son côté combatif.

Point Break, réalisé par Kathryn Bigelow (1991)

Avec Point Break, Keanu Reeves met un pied dans le cinéma d’action, et commence à casser son image d’acteur pour adolescent. Il incarne Johnny Utah, agent du FBI qui infiltre un milieu de surfeurs soupçonnés d’être les membres du gang des “Ex-Présidents”, responsable d’une vingtaine de braquages. Si le film devait être à l’origine dirigé par Ridley Scott, c’est finalement Kathryn Bigelow qui récupère la réalisation. De même, Keanu Reeves n’était pas la première option de la production pour l’interprétation de Johnny Utah, puisque Charlie Sheen , Val Kilmer, Matthew Broderick et Johnny Depp ont tous passé des auditions pour le rôle de l’agent du FBI. Mais le choix de l’acteur, alors âgé de 27 ans, s’est révélé payant, car la qualité de son jeu a été récompensée par le MTV Movie Awards du meilleur acteur, et a permis au film de rencontrer un succès commercial.

Speed, réalisé par Jan de Bont (1994)

Ayant pris goût à l’action avec Point Break, Keanu Reeves reprend les armes trois ans plus tard dans Speed, au côté d’une actrice encore inconnue : Sandra Bullock. Dans ce remake, signé Jan de Bont, du film japonais Super Express 109, l’acteur canadien enfile les habits de Jack Traven, un agent du SWAT chargé de désamorcer une bombe posée dans bus, qui explosera si ce dernier passe sous la vitesse des 80 km/h. Une fois encore, Keanu Reeves rafle le rôle principal à d’autres grands noms du cinéma, tels que Johnny Depp (décidément !), Tom Cruise ou Bruce Willis. Long de presque deux heures, le film offre au spectateur une tension permanente et a permis à Keanu Reeves de renforcer son aura à l’international.

Devil’s Advocate, réalisé par Taylor Hackford (1997)

Fort de sa réputation d’acteur badass, Keanu Reeves délaisse les films d’action pour jouer aux côtés d’Al Pacino dans L’Associé du Diable. Ce thriller fantastique, tiré du roman éponyme d’Andrew Neiderman et réalisé par Taylor Hackford, met en scène Kevin Lomax (Keanu Reeves), un jeune avocat brillant qui, après un procès controversé, est recruté par un prestigieux cabinet new-yorkais, dirigé par John Milton (Al Pacino). Malheureusement pour lui, il va vite se rendre compte que son nouvel emploi a des allures de pacte avec le Diable.

Matrix, réalisé par Lilly et Lana Wachowski (1999)

Le film de la consécration pour Keanu Reeves. Si l’on devait n’en retenir qu’un, ce serait ce chef-d’oeuvre de science-fiction sorti en 1999 et dirigé par les soeurs Lilly et Lana Wachowski. A-t-on encore besoin de présenter Thomas Anderson, alias Neo, hacker qui découvre que le monde qu’il croit réel n’est en réalité qu’une simulation informatique mise en place par les machines pour exploiter l’humanité, et qui décide d’entrer dans la résistance pour libérer l’espèce humaine ? Considéré comme l’un des plus grands films de SF de son époque, Matrix brille par son utilisation abondante du bullet time et sa manière de filmer qui emprunte beaucoup aux oeuvres du réalisateur John Woo. C’est d’ailleurs sur le tournage du premier opus de la trilogie que Keanu Reeves se lie d’amitié avec Laurence Fishburne (Morphéus), lui aussi à l’affiche de John Wick : Chapter 2.

John Wick, réalisé par Chad Stahelski (2014)

Excellente surprise de 2014, John Wick marque le grand retour de Keanu Reeves dans le cinéma d’action. En interprétant parfaitement un tueur à gage qui décide de sortir de sa retraite pour retrouver et éliminer le fils d’un parrain de la mafia russe, responsable du vol de sa voiture et de la mort de son chien, Keanu Reeves nous prouve qu’à 50 ans, il est tout aussi capable de coller une raclée à son prochain que dans sa trentaine. Pendant 1H40, le spectateur assiste à une véritable épopée vengeresse dans laquelle Keanu Reeves élimine des mafieux par paquets de dix dans des scènes de gun-fu (technique de combat mêlant arts martiaux et armes à feu) particulièrement impressionnantes. Une action intense et bien mise en scène, grâce aux soins de Chad Stahelski, que les fans pourront bientôt retrouver dans John Wick : Chapter 2.