Space poop challenge : la NASA a trouvé des solutions aux problèmes des besoins naturels des astronautes

Espace

Par Elodie le

Un officier de l’armée de l’air américaine a remporté le Spacepoop challenge, soit la solution pour aider les astronautes à déféquer dans l’espace lors des missions de très longue durée.

Gravity

« Dans l’espace, personne ne peut vous entendre tirer la chasse. En effet, dans l’espace il n’y a pas de toilettes », explique la NASA.

Les besoins les plus naturels sont parfois les plus compliqués à réaliser. Soucieuse du confort et de l’hygiène de ses astronautes amenés à effectuer de très longues missions dans l’espace, la NASA a lancé le Space poop challenge en octobre dernier ouvert aux inventeurs en herbe. L’objectif de ce concours en ligne est de permettre aux astronautes de se passer des couches habituellement utilisées pour les courtes missions (10 heures maximum) et ne pas les laisser macérer de longues heures dans leurs propres selles. L’invention devait permettre la collecte et l’extraction des déchets humains de la combinaison spatiale sans usage des mains.

20 000 participants, un vainqueur

« Le système développé à partir de ce défi contribuera à maintenir les astronautes en vie et en bonne santé pendant six jours, ou 144 heures », expliquait la NASA.

Le concours a été un véritable succès avec 5 000 idées émises par quelques 20 000 personnes, travaillant seule ou en équipe. La NASA a désigné son vainqueur le 15 février dernier : Tatcher Cardon, officier de l’armée de l’air américaine, a remporté le premier prix de 15 000 dollars. Médecin généraliste et médecin de vol, il a utilisé ses connaissances en chirurgie mini-invasive pour son invention. Il s’en est expliqué à la radio NPR : « On fait des choses incroyables en utilisant de très petites ouvertures », notamment en cardiologie a-t-il indiqué. « On peut remplacer des valves cardiaques à travers des cathéters. Je me suis dit qu’on devrait savoir gérer un peu de caca. »

De la chirurgie mini invasive à combinaison spatiale

Son idée est d’utiliser une petite ouverture munie d’un sas de décompression au niveau de l’entrejambe, pour y insérer ou extraire des objets. En l’occurrence, des objets pliables ou gonflables réduits à leur taille minimum et qui se déplieraient ou se gonfleraient une fois dans la combinaison spatiale.

« Je n’ai jamais pensé que maintenir les déchets dans la combinaison serait une bonne chose », a-t-il expliqué à la radio. Donc je me suis demandé comment les faire entrer et sortir de la combinaison facilement. »

Le deuxième prix, de 10 000 dollars, revient à Space Poop Unification of Doctors (SPUDs), un trio composé d’un médecin, d’un professeur en ingénierie et d’un dentiste. Leur invention utilise un système à air comprimé pour expulser les déchets loin du corps et les stocker ailleurs dans la combinaison.

dessin de l’invention de Space Poop Unification of Doctors -capture d’écran

La NASA va maintenant lancer la production des prototypes gagnants afin de les tester directement au sein de la Station Spatiale Internationale.