[Torrents] Cette entreprise a trouvé un moyen ingénieux de troller les pirates… Enfin presque.

Sur le web

Par Henri le

Le téléchargement illégal touche tous les pays du monde, mais certains plus que d’autre. Ce distributeur de film sud-américain a voulu faire réfléchir les pirates.

Les sites de téléchargement de torrents sont nombreux, mais Kickass Torrent fait partie des plus utilisés dans le monde. Pour faire réfléchir les pirates, une société de distribution de film costaricaine nommée Romaly a décidé de s’inspirer de ce dernier afin de délivrer un message plutôt original.

Une copie presque convaincante

Elle a donc créé un site intitulé LegalTorrents, dont le design ressemble beaucoup à son homologue. Elle propose ainsi de télécharger plusieurs des derniers films en salles comme Lion de Garth Davis, Split de M. Night Shyamalan ou encore 50 nuances plus sombres (de James Foley). On y retrouve notamment la barre de recherche ainsi que le nuage de tags qui permet de mettre en avant les contenus les plus visionnés.

Lors d’une entrevue pour la revue EKA, les créateurs du site ont expliqué qu’une fois téléchargé, le fichier ouvrait la bande-annonce du film en question ainsi qu’un message expliquant en quoi ce type de pratique portait atteinte à l’industrie cinématographique. Le Costa Rica fait en effet partie du Top 25 des pays les plus touchés par le téléchargement illégal (fichier PDF), avec d’autres nations comme la Chine, la Russie, l’Algérie, l’Argentine ou encore le Venezuela.

Une bonne idée… Un peu gâchée

Ce genre de leçon n’est souvent pas du gout des pirates, mais le site propose également d’offrir deux places de cinéma pour le film en question. Il suffit de les contacter via une adresse email fournie dans le fichier global. Une idée nettement plus intéressante… Si elle était mieux exécutée.

Il est si rare de voir de telle initiative qu’il vaut mieux les encourager. Hélas, lorsque les torrents sont insérés dans un client Peer 2 Peer, nous avons remarqué qu’ils ne se téléchargent pas. Il semblerait en effet que les créateurs n’aient pas pensé à seeder les fichiers. Il est donc impossible (en tout cas pour nous) de récupérer la vidéo en question. Il semblerait qu’il ait oublié une règle d’or sur ce type de site : « Ne soyez pas qu’un leecher, seedez ! »