OLED : avec Apple et l’iPhone 8 en embuscade, des besoins toujours plus importants

Smartphone

Par Olivier le

On connaît les atouts des écrans OLED : ils consomment peu d’énergie, ils sont flexibles, et le rendu des couleurs est d’excellente qualité. Mais voilà, ils sont compliqués à produire et la demande va grandissante.

Une poignée de sous-traitants se partagent un marché lucratif. Samsung Display compte pour 70% de la production mondiale de dalles OLED, tandis que la concurrence affûte ses lignes de production. LG Display commencera à fabriquer de l’OLED l’année prochaine, et il faudra attendre 2020 pour voir le chinois BOE se lancer à son tour.

Beaucoup de demande, une offre à la traîne

Sur un marché de plus en plus tendu, les constructeurs tentent de sécuriser leur approvisionnement. Samsung profite évidemment de ses liens avec Samsung Display, à qui il remettra 56% de sa production de dalles OLED cette année (sur un total de 75 millions d’écrans en tout). Le Galaxy S8 va évidemment en profiter, tout comme d’autres smartphones du groupe électronique (on pense au Galaxy Note8).

Les constructeurs chinois Oppo et Vivo vont capter respectivement 13% et 10% de la production de Samsung Display. Il ne restera donc plus grand chose pour les autres, et pourtant il faudra faire une place à un mastodonte. Il se murmure en effet qu’Apple va lancer dès cette année un iPhone équipé d’un écran OLED.

Il s’agira de ce qu’on appelle « l’iPhone du dixième anniversaire », qui devrait être proposé en parallèle de deux autres modèles plus classiques dotés d’écrans LCD. Mais dès l’année prochaine, Apple pourrait choisir d’équiper tous ses iPhone avec des dalles OLED. En sachant que le constructeur américain a écoulé près de 80 millions d’iPhone rien qu’au dernier trimestre 2016, c’est le branle-bas de combat pour augmenter les capacités de production de dalles OLED. Tout le monde sera-t-il servi selon ses besoins ? Rien n’est moins sûr.

Source: Source