Donald Trump a enfin troqué son vieux Galaxy S3 contre un iPhone plus sécurisé

Smartphone

Par Gaël Weiss le

Qui a dit qu’il ne changerait jamais ? La Maison-Blanche a confirmé sur Twitter que Donald Trump, l’impétueux président des États-Unis, avait enfin abandonné son vieux Samsung Galaxy S3 pour un iPhone flambant neuf. Et forcément plus sécurisé.

capture d’écran – The apprentice

L’affaire avait fait grand bruit il y a quelques semaines : alors qu’il venait d’être élu à la tête de la première puissance mondiale, Donald Trump continuait d’utiliser son « vieux smartphone Android non sécurisé », qui semblait être un Samsung Galaxy S3. Un smartphone qui n’était pas sans inquiéter — sa dernière mise à jour de sécurité date d’août 2015 — dans un contexte où la sécurité informatique des grands partis américains avaient été mise à l’épreuve par des pirates durant toute la campagne présidentielle.

Mais selon Dan Scavino Jr., l’un des conseillers numériques de Donald Trump, c’est désormais fini. Depuis deux semaines environ, le président des États-Unis utilise désormais un iPhone. Ce n’est évidemment pas le smartphone le plus sécurisé au monde, mais c’est un appareil qui est régulièrement mis à jour et qui a surtout le bon goût d’être un produit américain.

Un changement motivé par des questions de sécurité ou des raisons politiques ?

Il faut d’ailleurs noter que ce changement de smartphone marque un changement d’attitude de la part de Donald Trump envers Apple. Au début de l’année 2016, Trump utilisait déjà un iPhone. Mais il avait décidé de ne plus utiliser d’appareil de la marque dès février 2016, lorsqu’Apple avait refusé de collaborer avec le FBI pour débloquer un iPhone appartenant à l’un des tueurs de l’attaque de San Bernardino.

Apple s’est d’ailleurs tenu à cette position et n’a jamais collaboré avec les autorités américaines. Le FBI avait d’ailleurs dû se débrouiller avec ses propres moyens et utiliser les méthodes d’une entreprise israélienne. Mais la marque à la pomme a fait de nombreux efforts pour plaire à Donald Trump ces dernières semaines. Suite à l’élection de Trump, Apple a en effet réfléchi à un moyen de faire revenir certaines de ses usines aux États-Unis.

Ce retour à l’iPhone est donc aussi bien geste politique qu’une preuve de bon sens pour la sécurité de ses données.

Source: Source