Twitter change ses règles et c’est déjà l’anarchie

Android

Par Elodie le

Pétri de bonnes intentions, le site de micro blogging a souhaité améliorer l’interface de réponses du réseau social tout en laissant 140 caractères à ses utilisateurs pour s’exprimer. Mal lui en a pris.

twitter-réponses-mentions-anarchie

Confronté à une pénurie de nouveaux utilisateurs, Twitter dégaine les nouveautés et autres fonctionnalités à tour de bras pour capter une nouvelle audience et fidéliser l’ancienne. Le réseau social a notamment fait preuve de souplesse concernant la limite des 140 caractères : après les liens, GIFs, photos, vidéos et citations, Twitter s’attaque aux mentions.

Il est en effet parfois difficile d’ajouter du texte dans une conversation entre plusieurs membres. Désormais, les mentions (type @nom) ne seront plus décomptées des 140 caractères dans les réponses, qui voient du même coup son interface simplifiée.

Plus d’espace en 140 caractères

Une volonté mise en pratique après une phase de test menée il y a plusieurs mois auprès d’une poignée de « power user » dans le but de « rendre Twitter plus facile d’usage ».

« Nous allons continuer à réfléchir aux moyens d’améliorer les conversations et de rendre Twitter plus facile d’usage », a promis Sasank Reddy, directeur produit de Twitter.

Une nouveauté vite détournée

Ce que Twitter n’avait pas prévu, c’est le détournement qui en serait fait. Un détournement qui donne « envie de mourir » à Sarah Jeong, journaliste chez Motherboard qui a testé cette nouveauté avant tout le monde. Non seulement ce système permet d’ajouter jusqu’à 50 comptes, mais il est très difficile de retirer quelqu’un de la conversation. Cela se fait manuellement, au cas par cas, au moment de répondre.

Certains utilisateurs en ont donc profité pour flooder des comptes sur la plateforme. Puisque les @nom ne sont plus décomptés, quelques petits malins se sont amusés à mentionner une tripotée de comptes qui, s’ils ne répondent pas, reçoivent tout de même les notifications qui vont avec. Et ils ne peuvent en aucune manière se retirer de la conversation ou supprimer les notifications.

Le progrès ne se fait pas sans heurts.