La première fin d’Alien imaginée par Ridley Scott était beaucoup plus tragique que l’originale

Cinéma

Par Pierre le

Alien, sorti en 1979, a été le premier gros carton de Ridley Scott au box-office. Un carton salutaire pour sa carrière, après un premier film (Les Duellistes) qui n’a pas fonctionné. Alors qu’il s’apprête à sortir son troisième film inclut dans cette franchise, il dévoile ses plans originels pour terminer son film de 1979.

Une curieuse fin

La fin d’Alien est parfaite telle qu’elle est. Ripley arrive à s’échapper du Nostromo, sauve le chat et abat l’Alien qui s’introduit dans sa capsule de sauvetage à coup de harpons. Ensuite, notre Ripley se plonge dans un sommeil cryogénique pour rentrer sur Terre. On apprendra dans le deuxième volet qu’elle s’est perdue dans l’espace et a dormi presque 60 ans avant d’être retrouvée.

Mais Scott avait imaginé une fin bien différente à l’origine qu’il confie à Entertainment Weekly. Une fin qu’il avait pitché à ses producteurs, qui n’ont pas été réellement convaincus (et nous non plus). Une fin beaucoup plus sombre, mais aussi surréaliste qui ne colle pas avec le xénomorphe que l’on connaît aujourd’hui.

CR : Entertainment Weekly

En effet, dans la première fin imaginée par Ridley Scott, le coup de harpon de Ripley ne fait rien au xénomorphe qui parvient à rester dans la capsule, avant de décapiter notre héroïne en slip. Ensuite, Scott voulait un gros plan sur les tentacules de l’alien sur le tableau de bord. Un alien qui aurait imité le Capitain Dallas (Tom Skerrit) qui aurait dit « Je démissionne ».

Voilà la fin imaginée par tonton Ridley (qui indique s’être inspiré de Hitchcock) et inutile de dire qu’elle n’était pas très bonne. Heureusement pour nous, la production a préféré ne pas la garder, au profit de celle écrite par Dan O’Bannon et Walter Hill.

Alien Covenant, suite de Prometheus et préquelle à Alien, sortira dans les salles françaises le 10 mai prochain.

Source: Source