Risk, le documentaire de Laura Poitras (Citizenfour) sur Julian Assange promet d’être sulfureux

Cinéma

Par Elodie le

Risk suit 6 années dans la vie du controversé Julian Assange, le fondateur de Wikileaks. Des premières révélations jusqu’à l’implication supposée de Wikileaks dans la victoire de Donald Trump aux dernières élections américaines. Un documentaire brûlant s’il en est.

risk-poitras-assange
Risk

La documentariste oscarisée pour Citizenfour (notre critique) Laura Poitras, revient avec un sujet autrement plus polémique et sulfureux. Si Edward Snowden est considéré soit comme un traître ou un héros dans son pays, il jouit d’une opinion très favorable à l’international. Ce à quoi ne peut prétendre Julian Assange.

Depuis les débuts fracassants de Wikileaks sur la scène internationale avec la vidéo d’une bavure de l’armée américaine en Irak, Julian Assange et Wikileaks n’auront cessé de brouiller les pistes. D’un côté, ils prétend promouvoir la liberté d’expression et d’information en s’érigeant lanceur d’alerte devant l’éternel, de l’autre il livre en pâture des vies humaines en refusant de purger les informations sensibles des documents fuités.

Un personnage sulfureux et controversé

Depuis quelques années, Wikileaks a pris un virage bien étrange, ses révélations fracassantes, teasées à grands renforts de titres aguicheurs, se révèlent bien souvent exagérées et obsolètes (les dernières sur l’arsenal de la CIA notamment), quand elles ne semblent pas destinées à servir des intérêts éloignés des objectifs initiaux (défenseur de la société civile, droit à l’information, etc.).

Son traitement partial de l’élection américaine – Assange n’a jamais caché son animosité envers Hillary Clinton – laisse depuis suggérer des liens très étroits avec Moscou.

Wikileaks, agent de Moscou ?

Il suffit de voir la façon dont les informations de Wikileaks sont relayées par les médias d’influence de la Russie, Sputnik et RT (anciennement Russia Today), tous deux financés par le Kremlin.

Risk, le nouveau documentaire de Laura Poitras, lèvera peut-être une part de mystère ou renforcera l’aura sulfureuse de Julian Assange. Plus de 4 ans après avoir trouvé refuge au sein de l’ambassade d’Équateur à Londres et après des mois de négociation, l’Australien a enfin pu être entendu par la justice suédoise qui l’accuse de viols (relation sexuelle sans préservatif). Le fondateur de Wikileaks a toujours refusé de se rendre en Suède pour s’expliquer sur ces faits de peur d’être extradé vers les États-Unis où il pourrait être jugé pour la diffusion des War log d’Irak et d’Afghanistan ainsi que la publication de 250 000 câbles diplomatiques US pour lesquelles il risque la peine de mort.

Risk n’a pas de date officielle de sortie, mais devrait être diffusé sur Showtime cet été.