Apple a le feu vert pour faire rouler des véhicules autonomes en Californie

Apple

Par Olivier le

Apple a obtenu le feu vert des autorités californiennes pour faire circuler sur les routes de l’État des systèmes de conduite autonome. Est-ce que cela signifie pour autant que le constructeur informatique prépare un véhicule sans chauffeur ? Cela reste encore à démontrer.

Apple est loin d’être la seule entreprise à avoir reçu l’autorisation du Department of Motor Vehicles. Tesla, Alphabet (Google), Uber et plusieurs autres grands noms de l’industrie informatique peuvent tester des automobiles équipées de systèmes de conduite autonome en Californie.

En fin d’année dernière, le créateur de l’iPhone avait renouvelé son intérêt pour les technologies d’assistance à la conduite, au travers d’un courrier adressé à l’Agence nationale de la sécurité routière américaine. Depuis quelques années, il se murmure qu’Apple investit beaucoup de ressources et d’argent dans le projet Titan ; bon nombre d’observateurs avaient parié que derrière ce nom se cachait une voiture au complet.

Vers une plateforme de conduite autonome

Mais Apple est semble-t-il revenu à quelque chose de moins complexe. On parle en effet d’un logiciel de conduite autonome, qui certes reste un service compliqué à mettre au point, mais un peu moins que la conception, la production et la commercialisation d’un véhicule de A à Z.

Cette autorisation va en tout cas permettre à Apple de tester des solutions et des logiciels. Rien ne dit néanmoins que nous serons bientôt au parfum : ces tests ne signifient pas que le constructeur soit prêt à dévoiler quoi que ce soit.

Source: Source