Star Wars The Last Jedi : mais combien reste-t-il de Jedi finalement ? Quand la VF sabote la VO

Cinéma

Par Pierre le

En janvier dernier, Lucasfilm a annoncé le titre de Star Wars Episode VIII, qui a opté pour le nom The Last Jedi. Un titre cryptique, qui laisse planer le doute (l’anglais ne permet pas de savoir si le titre parle d’un seul ou plusieurs Jedi) et qui a donné du grain à moudre aux adeptes des théories en tout genre. En février, les équipes marketing françaises, allemandes ou même espagnoles ont décidé de traduire le titre au pluriel. Mais depuis la diffusion de la première bande-annonce du film, c’est le bazar total.

Un ou plusieurs Jedi ?

Car en anglais, dans la langue de Star Wars, The Last Jedi désigne en réalité LE dernier Jedi (en la personne de Luke Skywalker). C’est Rian Johnson, scénariste et réalisateur de ce volet, qui a expliqué au micro de Good Morning America que dans son esprit, le titre était bien au singulier.

Le bonhomme a écrit l’histoire du film, ce n’est pas comme s’il ne connaissait pas le sujet…

Il rajoute qu’il ne faut pas chercher bien loin pour comprendre que Luke est bien le dernier Jedi, étant donné que la chose est indiquée dans le texte défilant du Réveil de la Force.

Reste une question en suspens. Si Luke est LE dernier Jedi… quel titre va porter Rey après avoir complété son entraînement ?

Les Jedi doivent en finir ou doivent finir ?

Le titre du film n’est pas le seul aspect de la traduction qui interpelle. En effet, la dernière phrase du teaser connaît également un souci de traduction un peu étonnant. Dans le teaser, Luke prononce cette phrase :

It’s time for the Jedi to end.

Une phrase que l’on pourrait traduire par « il est temps pour les Jedi de disparaître ». Une réplique claire qui pose le principal enjeu du film : l’ère des Jedi touche-t-elle à sa fin ?

Mais en français, cette phrase est bien différente, puisqu’elle est traduite par « Le temps est venu pour les Jedi d’en finir » en VF et par « Il est temps pour les Jedi d’en finir » en Vostfr. Là, ça change tout. Les Jedi doivent en finir, mais avec quoi ? Leur existence ? Le Premier Ordre ? Cette fâcheuse manie de passer du côté obscur pour un oui ou pour un non ?


En clair, la traduction française (et dans d’autre langues) semble très compliquée. Difficile en effet de comprendre le réel sens d’une phrase sans le contexte. Un contexte que nous ne connaissons pas encore, le film étant prévu pour décembre.

Mais il est vrai qu’une harmonisation internationale n’aurait pas été de trop. Imaginez qu’un film nommé Les Derniers Jedi nous répète toutes les dix minutes que Luke est le seul et unique dernier Jedi. Ce serait gênant. Peut-on envisager un changement de titre avant décembre ? Peu probable, étant donné qu’une telle manœuvre spoilerait tout de même le film sur l’avenir de Rey (qui ne deviendrait donc pas Jedi).

Les traductions françaises et Star Wars, cela a toujours été une histoire compliquée. À la sortie du premier film en 1977, les traducteurs de l’époque avaient décidé de franciser les noms propres (Chiquetabac pour Chewbacca, Dark Vador pour Darth Vader, le Millenium Condor pour le Millenium Falcon) avant de faire (en partie) marche arrière pour le deuxième volet en 1980.