Au Royaume-Uni, il faudra bientôt conduire avec un GPS pour avoir son permis

Automobile

Par Gaël Weiss le

Dans le cadre d’une mise à jour de l’épreuve du permis de conduire, l’agence gouvernementale britannique responsable de la formation des instructeurs d’auto-école et des programmes de tests du permis de conduire, la DVSA, a annoncé qu’à partir de décembre prochain, certaines épreuves incluront le maniement des GPS.

Afin de réaliser des examens du permis de conduire plus en adéquation avec les comportements actuels des conducteurs, la Driving and Vehicle Standards Agency (DVSA) compte dès la fin de l’année introduire de nouvelles épreuves. Outre de nouvelles manœuvres de stationnement ou un examen qui durera désormais 20 minutes au lieu de 10, la DVSA va introduire la possibilité pour l’examinateur de demander au conducteur de suivre un itinéraire sur un GPS.

Savoir conduire sans être distrait par le GPS

Le but n’est pas de demander au conducteur de se servir d’un GPS. Non seulement il n’y touchera pas pendant l’épreuve, mais en plus c’est l’examinateur qui se chargera de choisir la destination. L’objectif est plutôt de gérer au mieux cette « distraction ». Le candidat au permis de conduire devra donc à la fois être capable de suivre un itinéraire sur le GPS tout en faisant attention aux habituelles embûches qui se trouvent sur la route. À noter enfin que la DVSA précise que le test du GPS ne concernera qu’un seul conducteur sur cinq qui passe le permis.

Comme le précise le ministre des transports britannique, Andrew Jones, à la BBC, ce changement permettra d’améliorer la sécurité sur les routes. « Nous nous assurons que l’examen du permis de conduire est bien en adéquation avec les pratiques du XXIe siècle ». On ne peut pas lui donner tort.

Source: Source