La NASA offre 15 000 dollars à celui qui parviendra à améliorer le code de son vieux logiciel de simulation

Espace

Par Gaël Weiss le

Depuis le milieu des années 80, la NASA utilise un logiciel de simulation de dynamique des fluides nommée FUN3D. Un logiciel qui a été mis à jour tant bien que mal par ses développeurs, mais qui se comporte aujourd’hui comme une usine à gaz. Pour l’accélérer, la NASA vient de lancer un concours offrant jusqu’à 15 000 dollars à celui qui parviendra à réduire le temps de rendu des simulations.

FUN3D est un logiciel que la NASA, mais aussi des sociétés comme Boeing ou Lockheed, utilisent pour développer et améliorer des moteurs ou de nouveaux véhicules. Le problème avec FUN3D, c’est qu’il utilise un vieux langage de programmation, le Fortran (inventé en 1954), et qu’il se comporte aujourd’hui comme une véritable usine à gaz.

La NASA vient donc de lancer un concours pour tenter d’améliorer le logiciel. Elle demande donc à des codeurs expérimentés « d’identifier de possibles modifications qui pourraient conduire à réduire le temps de rendu des simulations ». La NASA espère ainsi accélérer le logiciel de 10 à 1000. Les deux meilleures améliorations seront gratifiées de 15 000 et 10 000 dollars.

Un concours réservé aux seuls citoyens américains

Aussi enthousiasmant que puisse être ce concours, il est malheureusement limité aux seuls citoyens américains de plus de 18 ans. FUN3D est un logiciel dit « export-controlled », qui n’est accessible qu’aux étasuniens et n’est officiellement pas disponible en dehors de ces frontières. Si jamais vous pensez avoir de bonnes compétences en code et avoir bientôt la nationalité américaine, vous savez quoi faire.

Source: Source