Gogoro : Après Cityscoot, le scooter en libre-service continue de déferler sur Paris

Ville de Geeks

Par Henri le

La société Gogoro vient d’annoncer le lancement de son service de location de scooters électriques pour la ville de Paris.

Alors que Cityscoot existe déjà depuis un moment sur la capitale, la firme taïwanaise Gogoro s’attaque elle aussi au marché du scooter en libre-service. Un lancement opéré en partenariat avec Bosch, qui viendra concurrencer le français présent depuis 2014.

Arborant les couleurs vert et noir, ces nouveaux smartscooter devraient vite être repérables puisque la flotte sera composée de 600 véhicules au lancement. On imagine cependant qu’elle sera vite étoffée.

Un fonctionnement similaire

Comme Cityscoot, ces derniers fonctionnent grâce à des batteries amovibles. Elles sont remplacées par différents véhicules qui s’occupent de les maintenir rechargées toute la journée.

Le principe est simple : En utilisant l’application, vous localisez un scooter disponible pour le déverrouiller. Une fois que vous avez mis le casque à disposition, vous vous rendez à votre destination (Paris intra-muros) et déposez le scooter dans une zone spécifique pour faire le check-out. L’application vous débite par la suite le montant de votre course. Un système qui s’annonce peu onéreux puisque Cityscoot fait payer 0,28 euro la minute. Il vous faudra au moins posséder le BSR (ou le permis de conduire) si vous êtes né après le 31 décembre 1987.

Reste à voir la plus-value apportée par Gogoro. En effet, le français assure chacun de ses utilisateurs grâce à un partenariat avec Allianz et propose même des initiations à la conduite de 30 minutes avec des formateurs agréés. Le taïwanais pourrait par exemple jouer encore plus à la baisse sur les prix. Affaire à suivre, mais vu le succès d’Uber et consorts, la manne de client potentiel est très importante.