Écran borderless, modularité et Snapdragon 835 : l’Essential Phone frappe très fort

Smartphone

Par Pierre le

Essential est une boîte américaine fondée par des anciens d’Android. Aujourd’hui, la firme présente son premier smartphone : l’Essential Phone. Un smartphone présenté par Andy Rubin qui se veut révolutionnaire.

Un impressionnant écran presque sans bordures

La première chose qui frappe dans cet Essential Phone, c’est bien son écran presque sans aucune bordure. Un écran qui rappelle celui du Xiaomi Mi Mix, testé dans nos colonnes il y a quelques semaines. Néanmoins, Essential a rusé sur l’APN frontal, en lui faisant mordre l’écran. Le résultat ? Un écran sans bord, qui ne pénalise pas les autres composants du terminal.

Cet écran (LCD LTPS, un type d’écran que l’on retrouve sur les iPhone actuels ou le Honor 8) fait 5,7 pouces de diagonale et dispose d’une définition QHD (2560 × 1312 pixels). Il est protégé par du verre Gorilla Glass 5. Le tout est propulsé par un processeur Qualcomm Snapdragon 835, 4 Go de RAM, 128 Go de mémoire, un double capteur de 13 Mpx et une batterie de 3040 mAh. Le tout pèse 185 grammes pour des dimensions de 141 x 71 x 7,8 mm.

Une coque en céramique et des tranches en titane

En plus de se vouloir solide avec une coque en céramique et des tanches en titane, l’Essential Phone mise sur un aspect en particulier : il est évolutif. En effet, deux connecteurs magnétiques sont présents au dos et ils permettent d’y accrocher tout un tas de périphériques. Une idée que l’on a déjà aperçue chez Lenovo et son ambitieux Moto Z et ses modules Moto Mods. On peut imaginer tout un tas d’application, comme une batterie supplémentaire, plus de puissance… pour l’instant, Essential a prévu deux utilisations : une caméra à 360 degrés ainsi qu’un chargeur sans fil. Derniers points concernant cet Essential, il embarque un port USB Type-C, mais pas de port Jack.

Un smartphone qui sera prochainement disponible (aucune date de sortie précise n’a été donnée) en quatre coloris (noir, gris, blanc et kaki) pour 750 dollars… aux États-Unis. Quant aux pauvres européens que nous sommes, aucune date de sortie n’a encore été divulguée. Patience, donc.

Source: Source