CD Projekt Red (The Witcher) victime d’extorsion, ne compte pas se laisser faire

Jeux Vidéo

Par Pierre le

Un voleur a réussi à mettre la main sur des documents internes du studio CD Projekt Red et s’est mis en tête de le faire chanter. Des documents qui concernent le prochain jeu du développeur, nommé Cyberpunk 2077. Mais la société ne compte pas se laisser faire.

Cyberkpunk 2077

Demande de rançon

CD Projekt Red est l’un des développeurs phare du paysage vidéoludique actuel, notamment grâce à la trilogie The Witcher et à sa politique vis-à-vis des joueurs. Actuellement, le studio polonais s’est lancé dans un nouveau projet, nommé Cyberkpunk 2077, dont on ne sait pas grand-chose à l’exception d’une unique vidéo diffusée en 2012. Mais ça ne risque pas de durer, puisqu’un voleur s’est emparé de travaux préparatoires du jeu.

C’est le développeur lui-même qui l’annonce. Le voleur, armé de ces documents confidentiels, a tenté de faire chanter le studio en lui demandant une rançon, qui a finalement pris la décision de rendre l’affaire publique dans une publication Twitter.

CD Projekt Red indique que le voleur (ou les voleurs) lui réclame de l’argent… et qu’il peut toujours courir. Comme l’explique le studio, les documents en question sont certes authentiques, mais vieux, datant du tout début du développement.

Ainsi, selon la firme polonaise, les documents ne représentent en rien le jeu tel qu’il est actuellement et qu’ils pouvaient bien arriver sur la toile, cela avait peu d’importance au final. Le développeur ne paiera pas le voleur, un point c’est tout.

Une honnêteté rare qu’il faut signaler, et qui étouffe dans l’œuf des rumeurs de fuites éventuelles sur le jeu, car il est fort probable que ces documents fuitent à un moment ou un autre.

CD Projekt Red a porté plainte pour tentative d’extorsion.

Source: Source