Deux francais sur cinq disent ne pas pouvoir vivre sans applications

Smartphone

Par Gregori Pujol le

A10 Networks­, une entreprise d’applications de services de sécurité a révélé dans une nouvelle étude internationale, que la moitié des personnes interrogées pensent que les applications mobiles sont aussi importantes que se nourrir, boire et respirer. Par ailleurs, plus de deux personnes sur cinq (41%) des français considèrent que les applications mobiles sont « autant importante » ou « presque aussi importantes » que respirer, manger ou boire. Parallèlement, plus de trois français sur quatre (77%) interrogés ont déclaré que les applications sont parties intégrale de la vie privée, révélant soit « ne pas pouvoir vivre sans applications » ou « il serait difficile de s’en passer ».

Le Rapport d’Intelligence des Applications (RIA) est une étude internationale qui a pour projet d’examiner le comportement des employés dans l’entreprise et leurs habitudes d’utilisation face aux applications mobiles professionnelles et personnelles à travers le monde. Comment leur usage peut créer un risque pour la sécurité de l’entreprise. RIA a été commissionné par A10 Networks et conduit indépendamment avec pour but de pourvoir des informations en profondeur pour les chefs d’entreprises afin de les aider à redéfinir les règles d’entreprises qui serviront à protéger leurs sociétés – simplement en les rendant conscient du comportement de leurs employés.

L’étude A10 a découvert en France se différenciait des autres pays de plusieurs manières :

– Les Français sont plus sujets à emporter leurs téléphone portable en cas d’urgence – plus que les tous les autres pays – si le choix leur était donne de n’emporter qu’un seul objet, y compris des documents importants, des albums de photos de familles, ou un ordinateur portable.
– A choisir plus de la moitié des français ont déclarés préféré laisser leur maison ouverte toute une journée plutôt que laisser leur téléphone sur un banc sans surveillance.
– Si la sécurité est un élément essentiel en France en comparaison avec l’ensemble des pays sondes (88%), l’étude montre aussi que la facilité d’usage est plus importante que la sécurité en utilisant leur portable.
– Bien qu’ayant répondu en grande majorité que la sécurité est un élément essentiel, les français ont aussi montré une absence de discernement en ce qui concerne la cyber-sécurité, pensant qu’être pirate ou se faire voler son identité serait inévitable. 42% affirment qu’il s’agit d’une étape de la vie, et 43% disent « essayer de ne pas y penser ».
– En France, il est conçu que les téléphones portables seraient deux fois plus sujets à être piraté que les caméras de surveillance ou les télévisions, bien qu’en réalité ce serait l’inverse puisque les caméras et téléviseurs n’auraient pas de système de sécurité et le portable resterai le plus sûr parmi les trois.
– En France les personnes interrogées on répondus se servir plus de leurs ordinateurs portables (38%) que dans les autres pays. Toutefois puisque les ordinateurs portables sont moins sures que les smartphones, les français pourraient être plus vulnérables aux cyber-attaques.

L’étude montre aussi que :

– En France, près de la moitié des personnes interrogées (47%) pensent qu’il y’a de plus grande chance que leurs informations personnelles soient volées, plutôt que de voir leur voiture volée (25%) ou leur résidence vandalisée (28%)
– Les français pensent le moins à la sécurité (11%) en utilisant une application par rapport aux autres pays.
– Les français sont les plus nombreux à penser que les applications professionnelles sont plus sure que les applications personnelles ou les PCs.
– 48% des employés français utilisent un téléphone professionnel pour accéder à des applications personnelles.

En somme les résultats de l’étude ont montré que le comportement des personnes interrogées varie en Europe et à travers le monde. Les allemands en particulier, ont montré s’intéresser le moins aux téléphones portables et aux applications par rapport aux autres pays. Parallèlement, la Chine et le Brésil ont révélé être les plus attaches, en répondant pratiquement chaque fois au-dessus de la moyenne globale chaque question concernant l’importance des smartphones et des apps.