[Alors, on regarde ?] La saison 2 de L’Attaque des Titans

Série

Par Perrine.s le

La saison 2 de L’Attaque des Titans a tenu ses promesses et bien plus encore. Après une ouverture retentissante, le dernier épisode de l’anime, adapté des célèbres mangas de Hajime Isayama, s’achève en apothéose. Le moment pour nous de revenir sur cette saison drastiquement raccourcie qui n’a pourtant rien perdu de sa force et de son authenticité. Alors, on regarde ?

Quatre longues et éprouvantes années ont séparé la première de la deuxième saison de L’Attaque des Titans, coupes budgétaires oblige. En plus de l’attente quasi interminable, les fans ont eu l’horreur d’apprendre que le nombre d’épisodes est passé de 25 à 12. Pour autant, la série produite par le studio d’animation japonaise Wit a su conserver tout son génie, pour notre plus grand plaisir.

Spoiler alert !

On replace dans le contexte

Les humains vivent dans un monde dantesque où ils sont menacés de disparition. Des Titans à l’appétit insatiable attaquent les populations et dévorent la moindre personne se trouvant sur leur passage. Pour se protéger des invasions ogresses, les hommes érigent trois immenses murs derrière lesquels ils vivent retranchés. Mais tout ne se passe pas comme prévu et au cours d’une attaque où le Titan Colossal et le Titan Cuirassé détruisent le premier Mur Maria, la mère du jeune Eren Jäger est dévorée par le Titan Souriant. Il décide alors de rejoindre les troupes du Bataillon d’exploration afin d’éradiquer le fléau qui pèse sur l’humanité et dont les origines restent inexpliquées. Voilà pour le pitch de départ.

Les génériques à la loupe

Premier constat (car il faut bien commencer quelque part), cette deuxième saison s’ouvre sur un nouveau générique différent du duo de la saison 1, saupoudrant plein d’indices et apportant de nouvelles interrogations, quant aux extraits qui n’apparaissent pas au cours de la saison. Là c’est le moment de maîtriser le bouton « pause » pour faire des arrêts sur images et tenter de décrypter tout ce qui se glisse dans ce générique exaltant. On ne parle même pas de celui de fin, composé d’images dans l’esprit médiéval racontant probablement les origines des Titans.

On accroche sa ceinture

Si les douze épisodes accélèrent mathématiquement l’intrigue (ben oui, 25-12=13, ça fait une sacrée différence), on pourrait regretter qu’elle se déroule sur un laps de temps plus court que la précédente. Mais tout est très vite oublié avec la déferlante de révélations qui s’abat à chaque épisode.

Certains peuvent aussi déplorer un manque de rythme dans certains épisodes principalement dû à des flashbacks. Ils s’avèrent pourtant nécessaires puisqu’ils illustrent les confessions et souvenirs des personnages. Une parenthèse de quasi contemplation qui nous fait oublier quelques instants l’atmosphère pesante de ce monde semblé voué à la domination des Titans.

Pour finir en beauté, le douzième épisode s’achève sur un cliffhanger hautement jouissif. Nous laissant sonnés par toutes les découvertes qu’on se prend en pleine figure. Un véritable délice et supplice qui nous donne certaines réponses aussi vite suivies de nouvelles questions.

Une entrée en force

Le premier épisode s’ouvre exactement là où nous avions quitté nos héros, après la défaite et la capture d’Annie. En à peine deux minutes, le Bataillon d’exploration se retrouve face à une nouvelle menace. Le pasteur Nick se précipite vers eux pour leur donner les mesures à suivre, confortant à nouveau notre intuition que le Culte du Mur est très bien informé. La secte n’est malheureusement toujours pas prête à obtempérer, au grand désarroi de Hange Zoe.

De ce premier épisode, on retient aussi l’arrivée retentissante d’un nouveau personnage, qui s’avère être un des éléments majeurs de cette saison, dont la tête va devenir familière.

La soudaine apparition de Titans dans l’enceinte du Mur Rose, alarme le Bataillon d’exploration qui décide d’envoyer des soldats pour repérer où se situe la brèche et alerter les villageois pour qu’ils puissent fuir. Lors de leur mission, les membres du bataillon vont enchaîner les découvertes, notamment dans des moments où tout espoir semblait perdu.

Confidences pour confidences

Trois personnages livrent de lourds secrets durant cette saison. Amenant ainsi un peu de lumière sur l’énigme des Titans, tout en laissant entrapercevoir quelque chose de plus grand organisé derrière tout cela. Au fur et à mesure des confidences, notre regard sur les Titans s’en trouve bouleversé. Et si ces monstres n’étaient pas que de simplets dévoreurs d’humains ? Eren, quant à lui, continue de faire l’objet de toutes les attentions et pourrait être bien plus qu’un simple maillon pour élucider l’origine des Titans…

La deuxième saison possède tous les ingrédients pour tenir le spectateur en haleine, comme a su le faire son prédécesseur. L’ambiance reste inchangée, les scènes sont épiques et l’intrigue réussit à nous hypnotiser avec la même puissance.

Alors, on regarde ? Sans la moindre hésitation, surtout que la saison 3 est annoncée pour 2018.

L’Attaque des Titans, saison 2, disponible sur Wakanim