Donald Trump aurait dû être le président des États-Unis… Dans Sharknado

Cinéma

Par Henri le

Sharknado 5 s'apprête à être diffusé le 10 aout sur SyFy et l'acteur qui incarne le Président des États-Unis aurait pu être tout autre... La saga...

Sharknado 5 s’apprête à être diffusé le 10 aout sur SyFy et l’acteur qui incarne le Président des États-Unis aurait pu être tout autre…

La saga Sharknado a toujours eu pour habitude de faire apparaître des guests stars pour incarner des seconds rôles, et le cinquième opus ne fait pas exception. Cependant, le site Hollywood Reporter vient de livrer une anecdote particulièrement amusante.

Alors que Mark Cuban a été choisi pour incarner le Président des États-Unis, il ne fut pas le premier choix. En janvier 2015, The Asylum, qui s’occupe de la production de films à bas cout, avait d’abord pensé à Donald Trump. Un personnage déjà connu de tous les Américains, qui collait assez bien avec l’aspect parodique des autres caméos. Dans le troisième épisode, la fameuse tornade se dirige vers le capitole de Washington. Il fallait donc trouver un chef d’État.

La production n’a pas réussi à trouver un accord avec Sarah Palin, alors elle s’est tournée vers Donald Trump. En effet Ian Ziering connaissait le businessman pour avoir travaillé avec lui dans son show Celebrity Apprentice. Selon les dires du studio, il aurait accepté sur le champ, visiblement « excité » par l’idée. Jusqu’à ce que ses ambitions personnelles rentrent dans le processus. Geral Webb, directeur des casting de The Asylum, se souvient :

« On était allé assez loin dans les négociations. Et c’était sérieux. »

Un contrat avait même été envoyé à Michael D. Cohen, aujourd’hui sous le coup d’une enquête pour ses connexions douteuses avec la Russie durant l’élection présidentielle de 2016 (la vraie !).

Un enthousiasme qui s’est rapidement transformé en silence de la part du camp de Trump. David Latt, un des créateurs du studio se rappelle d’un appel lui indiquant que Trump pensait peut-être à se présenter de façon légitime à la présidence. « Ce n’est peut-être pas le bon moment pour ça », lui aurait-on soufflé.

Par contrainte de temps, Mark Cuban fut choisi pour endosser le rôle. Une nouvelle qui n’a visiblement pas plu au désormais véritable président des USA. Via son avocat, il aurait fait comprendre qu’il était en colère, car il voulait jouer dans le film. Il aurait même menacé d’intenter un procès. Interrogé par The Hollywood Reporter, l’avocat en question reconnait des discussions concernant Trump, mais pas l’énervement de ce dernier. Nous connaissons la suite.

Parfois, la réalité dépasse la fiction !