Attention, les fréquences de la TNT changent. Voici tout ce qu’il faut savoir

Ville de Geeks

Par Mathieu le

Au 18 septembre 2017, plus d’un français sur deux (54% exactement) continue de regarder la télévision à l’aide d’une réception hertzienne. Cela fait 26 millions de français qui, à partir du 3 octobre prochain, pourraient perdre plusieurs chaînes suite au passage, de l’ensemble des régions, à la TNT haute définition. Mais il existe une méthode pour que cela n’arrive pas. On fait le point.

Une histoire d’antenne

Le Directeur Général de l’ANFR, Gilles Brégant, a déjà affirmé qu’il n’y avait « pas de risque d’écran noir » comme pouvaient le redouter certains foyers. En clair, il est impossible que vous vous leviez le 3 octobre sans aucune chaîne sur votre téléviseur. Il est néanmoins bien plus probable que certaines manquent à l’appel. « Les chaînes sont diffusées par paquets. Un paquet correspond à un multiplex. Et chaque multiplex utilise une fréquence pour diffuser entre 5 et 6 chaînes. » Et ce sont justement ces fréquences qui sont en jeu et qui pourraient vous faire perdre un bouquet complet.

Dates auxquelles les régions seront concernées

Ces changements de fréquence, qui touchent principalement les canaux hertziens donc, s’étaleront du 3 octobre 2017 au 1er juillet 2019 sur l’ensemble de la France. Et pour continuer de recevoir l’ensemble des chaînes de la TNT, de TF1 en passant par Gulli et C8, il est nécessaire de faire vérifier votre antenne râteau. Que ce soit vous ou un professionnel, il faut simplement vérifier que son installation est bonne. Puis, par la suite, réaliser une simple recherche de chaînes sur votre décodeur. Ce dernier se chargera alors automatiquement de trouver l’ensemble des chaînes sur les différents canaux.

Des aides en cas de problème

Si votre râteau ne fonctionne pas ou plus, il vous est possible de solliciter la somme de 120 euros maximum afin de le faire changer. Et si ce mode de réception est inadapté à votre foyer, il vous est possible de demander 250 euros afin de trouver une solution alternative type câble, fibre optique ou satellite. Quant aux syndics qui s’occuperont des habitations collectives, ils peuvent, eux, avoir droit à 500 euros. Si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet, n’hésitez pas à vous rendre sur le site de l’ANFR, dans la rubrique assistance.

L’ensemble de ces changements intervient suite à « l’abandon » par la télévision de la bande de fréquence 700 MHz au profit des opérateurs mobiles, qui vont s’en servir pour la couverture 4G. Actuellement, seul Free Mobile utilise cette bande de fréquence, mais dans le futur, les autres opérateurs devraient y venir aussi. Ces fréquences basses ont en effet pour avantage d’avoir une meilleure portée et une meilleure pénétration dans les bâtiments.

Source: Source