Mais au fait, il y a quoi dans la Super Nintendo Classic Mini ?

Jeux-Video

Par Jules le

Disponible depuis cinq jours et déjà en rupture de stock à peu près partout, la Super NES Classic Mini est, à l’instar de la NES Classic Mini, victime de son succès. Bien qu’elle joue sur la nostalgie des trentenaires, elle ne reste qu’un émulateur enfermé dans une coque custom’

.

Si vous êtes un amoureux du jeu vidéo, nostalgique et expert en précommande, vous devriez être en train de profiter d’une bonne partie de Street Fighter II Turbo: Hyperfigthing ou Donkey Kong Country sur une Super Nintendo Classic Mini flambant neuve (nos impressions). Sinon, vous rongez votre frein en constatant que la machine de Nintendo est vendue à des prix déraisonnables sur les sites de e-commerces (jusqu’à 50 000 euros sur Ebay).

Émulateur de luxe

Mais si on retire le côté nostalgique de la bête, il reste quoi dans la Super Nintendo Mini ? Nos confrères d’Eurogamer se sont penchés sur la question et ont entrepris de démonter la machine. Ainsi, la console renferme un SoC Allwinner R16, composé d’un GPU Mali 400 et de quatre coeurs ARM Cortex A7, 512 Mo de mémoire flash et 256 Mo de RAM en DDR3. Des composants qui sont en fait similaires à ceux de la NES Classic Mini.

Au niveau du logiciel, Nintendo s’est servi d’une base Linux et a fait appel au Nintendo European Research & Development (le NERD, dont les locaux sont situés en France) pour développer l’émulateur qui accueille les 21 jeux.

20 jeux + 1 + 1 hack

Les plus pragmatiques souligneront que 21 jeux, dont l’exclusivité qu’est Star Fox 2, c’est bien, mais que n’importe quel ordinateur est capable de faire tourner un émulateur qui donne accès à l’intégralité de la ludothèque de la Super Nes. D’autant que Nintendo ne permet pas, comme pour la NES Classic Mini, l’installation de jeux supplémentaires.

Sauf que cette barrière est désormais passée, puisqu’un groupe de pirates est parvenu à développer un hack pour contourner la limitation de la Nintendo Classic Mini. Et cette même limitation est en passe de n’être plus qu’un affreux souvenir pour ce qui est de la Super NES Classic Mini. En effet, le programme utilisé pour hacker la NES Mini, baptisé hakchi2, semble fonctionner sur la dernière née de la gamme.

Ne sabrez pas le champagne trop tôt, car les hackers doivent encore travailler à l’extraction des jeux intégrés à la Super Nintendo Classic Mini ainsi qu’à une version grand public du-dit programme.