Pour ses vingt ans, le Tamagotchi va faire un retour éclair

Gadget

Par Pierre le

Sorti en 1996 au Japon et en 1997 en occident, le Tamagotchi avait déplacé les foules. À l’époque, tous les gamins en voulaient un et tannaient leurs parents pour qu’ils dépensent environ 120 francs dans ce gadget (quand il n’était pas en rupture de stock). Pour les vingts ans du jouet, Bandai a décidé de ressortir une version spéciale.

Un chat virtuel

Une version mini qui sera vendu en quantité limitée aux Etats-Unis à partir du 5 novembre. Disponible en 5 couleurs, cette nouvelle version est certes plus petite que la première, mais dispose exactement des mêmes caractéristiques et du même “gameplay”. Il faudra débourser 15 dollars pour s’en procurer un.

Pour les plus jeunes ou ceux étant totalement passés à côté du phénomène à l’époque, le Tamagotchi est un petit dispositif en forme d’œuf doté de trois boutons physiques et d’un écran à cristaux liquides.

Le but est simple : s’occuper d’une petite créature virtuelle. Au premier démarrage, un oeuf apparaît. Puis, au fur et à mesure des choses, la créature évolue (de différentes manières totalement aléatoires) et peut même accéder au paradis au bout de quelques semaines. Pour cela, il faut s’occuper de sa bébête, c’est à dire lui donner à manger, nettoyer son enclos ou jouer avec lui régulièrement. Si vous l’abandonniez, la créature mourrait dans d’atroces souffrances.

Tout l’intérêt était que l’écran était constamment allumé et qu’il fallait y jeter un œil régulier pour s’assurer que tout allait bien. Ce chat virtuel a rendu fou les enfants du monde entier en 1997. Après cette période, les Tamagotchi ont continué à se vendre et à évoluer (comme avec des jouets pouvant se connecter entre eux), mais jamais ils ne sont réellement revenus sur le devant de la scène.

Avec ce nouveau terminal, Bandai ne compte pas susciter le même intérêt qu’à l’époque, mais marquer les vingt ans de la franchise qui existe toujours aujourd’hui.