Gal Gadot confirme la non-implication de Brett Ratner dans Wonder Woman 2

Business

Par Elodie le

Warner Bros. a coupé tous liens (notamment financiers) avec la société de production du réalisateur RatPac-Dune Entertainment peu de temps après les accusations le visant.

L’actrice menaçait de ne pas participer à la suite de Wonder Woman si Brett Ratner, accusé d’inconduite sexuelle et de harcèlement par plusieurs femmes, finançait le film via sa boite de production RatPac-Dune Entertainment, révélait Page Six en début de semaine. Ce qu’a confirmé l’actrice dans le talk-show « Today » sur NBC, tout en nuançant sa portée. Si Gal Gadot n’a pas expressément demandé la tête du réalisateur, il faisait peu de doute sur ses intentions dans le cas contraire :

« Au bout du compte, beaucoup de choses ont été écrites au sujet de mes opinions et de mes sentiments. Et tout le monde sait ce que je ressens parce que je ne le cache pas », a-t-elle expliqué. « La vérité, c’est que beaucoup de gens sont impliqués dans la fabrication de ce film, et leurs sentiments font écho aux miens ». L’actrice n’a pas eu à lever le moindre petit doigt, « parce que c’était déjà fait avant que cet article [de Page Six] soit publié ».

Warner Bros n’a pas attendu

C’est désormais acquis, Brett Ratner ne sera pas impliqué, de quelque manière que ce soit dans la suite des aventures de Wonder Woman.

Peu de temps après la dénonciation des agissements du cinéaste dans les colonnes du Los Angles Times, Warner Bros. avait coupé tout lien avec Ratner et sa boite de production. À l’instar d’Harvey Weinstein, en marge des accusations portées à son encontre, Ratner déclarait qu’il préférait « s’éloigner de toutes activités liées à Warner Bros ». Son avocat a déjà fait savoir qu’il niait toutes les allégations portées contre lui.

Toutefois, le studio est financièrement lié à RatPac jusqu’au printemps 2018, rappelle The Verge. La boite a ainsi été impliquée dans la production de films comme Justice League (notre critique), 15 :17 to Paris, le prochain Clint Eastwood sur l’attentat du Thalys, et devrait l’être dans celui de Steven Spielberg, Ready Player One. Une chose est sure : Wonder Woman 2, dont la sortie est prévue pour 2019, se fera sans lui.