Killzone 2 : le fin mot de l’histoire à propos du fameux « trailer de gameplay » de l’E3 2005

Jeux Vidéo

Par Gaël Weiss le

Si vous avez suivi la conférence E3 de Sony en 2005, vous vous souvenez forcément du trailer de Killzone 2. À l’époque, Sony l’avait montré en affirmant qu’il s’agissait d’un trailer de gameplay et qu’il tournerait tel quel sur sa future PlayStation 3. Un gros bobard, malgré les nombreuses dénégations de Sony, qui a mis les forums de jeux vidéo à feu et à sang à l’époque.

Il y a quelques jours, un reportage sur le studio Guerrilla a permis d’apporter un nouvel éclairage à l’événement. Le développeur est revenu sur ce qu’il s’est passé à l’époque. Et comme on s’en doutait déjà , il s’agissait bien d’un trailer de rendu, une simple vidéo de travail qui n’avait que peu de rapport avec le titre final.

Mai 2005. Quelques heures avant l’ouverture des portes de l’E3, Sony tient sa traditionnelle conférence de presse. Face à une Xbox 360 qui possède déjà des exclues prometteuses (Gears of War), Sony n’a pas grand-chose à présenter. Sa PlayStation 3 se fait encore attendre et doit sortir dans un an. Mais des titres sont déjà en cours de développement. Et parmi eux se trouve un certain Killzone 2.

Durant la conférence Sony, Ken Kutaragi, la patron de la branche PlayStation, dévoile le trailer de Killzone 2. Il annonce alors qu’il s’agit d’un projet développé sur PlayStation 3, « qui tourne en temps réel sur la console ». Ce trailer, il est entré dans l’histoire du jeu vidéo comme l’un des « bullshit » les plus mémorables de l’histoire du jeu vidéo.

On sait depuis bien longtemps que ce trailer était mensonger. Killzone 2 était un FPS honorable, mais sa qualité graphique et son gameplay n’avaient pas grand-chose à voir avec ce trailer. C’est ce que nous apprend le documentaire réalisé par Noclip, Chasing the Horizon : The Story of Zero Dawn, qui se penche sur l’histoire du développement de Horizon Zero Dawn. Une partie du documentaire se penche notamment sur l’histoire du studio.

« Qu’est ce qu’il a dit ? »

Dans ce documentaire (pour l’instant uniquement en anglais), Angie Smets la productrice exécutive du studio, nous apprend que le trailer était tout sauf une véritable séquence de gameplay. Elle décrit le trailer présenté durant l’E3 comme « une vidéo de projet interne sur ce que à quoi un jeu à la première personne pourrait ressembler sur la prochaine génération de consoles ». Elle insiste d’ailleurs particulièrement sur le fait qu’il s’agissait avant d’une vidéo à usage interne.

Angie Smets explique d’ailleurs se souvenir du moment où le trailer a été diffusé sur Internet, après avoir été présenté comme un jeu « tournant en temps réel sur PlayStation 3 ». À ce moment-là, « Nous regardions la conférence depuis chez nous et nous avons dit : « Non ! ». Qu’est ce qu’il a dit ? Ce n’est pas vrai ! Par la suite, nous avons pensé que personne ne croirait ça parce qu’il était évident que c’était entièrement du rendu. Et puis nous sommes allés sur Internet et nous avons vu que beaucoup de gens y croyaient. »

La productrice explique d’ailleurs qu’initialement, il était d’ailleurs prévu que Killzone 2 sorte sur PlayStation 2. Angie Smets indique qu’il était impossible pour Guerrilla d’avoir développé un jeu sur PlayStation 3 au moment de l’E3, le kit de développement de la console venant tout juste d’arriver dans le studio. « Je ne suis même pas certaine que nous avions le moindre triangle de rendu tournant déjà sur PlayStation 3 » ajoute-t-elle.

Peu après, la diffusion de ce trailer, pourtant, Guerrilla et Sony défendront vigoureusement le fait qu’il ne s’agissait pas d’une « fausse vidéo ». En 2008, Guerrilla avait déjà admis qu’il s’agissait d’un trailer de rendu, mais affirmait qu’il visait une telle qualité sur PlayStation 3. On sait désormais aujourd’hui qu’il ne s’agissait que d’un document de travail, une base complètement décorrélée de la réalité pour commencer le travail sur un nouveau FPS. Le plus dur était de l’admettre.

Source: Source