SFR est toujours en tête du classement UFC-Que Choisir des opérateurs dont se plaignent le plus les utilisateurs

Smartphone

Par Gaël Weiss le

Comme tous les ans, l’association UFC-Que Choisir a publié son bilan de l’année 2017 concernant le nombre de plaintes visant les opérateurs télécoms. Et comme en 2016, c’est SFR qui a reçu la palme de l’opérateur ayant reçu le plus grand nombre de plaintes de la part de ses utilisateurs auprès de l’association.

En 2017, le nombre de plaintes reçu par UFC-Que Choisir a encore augmenté par rapport à 2016. Sur son site, l’association indique ainsi, « après avoir connu une hausse historique de plus de 20 % en 2016, leur nombre a encore augmenté de 4,8 % en 2017 ». Les raisons du mécontentement des utilisateurs n’ont pas vraiment évolué par rapport à 2016. Il est toujours question de problème de réseau, d’erreur de facturation ou d’options non désirées ajoutées à la va-vite par les opérateurs, sans l’indiquer explicitement à leurs usagers.

Les factures, tout particulièrement, semblent avoir été le sujet de mécontentement le plus partagé par les utilisateurs de tous les opérateurs. Que ce soit SFR, Bouygues Telecom ou Orange, leurs utilisateurs ont peu goûté des hausses tarifaires liées à des options non désirées. Dans ce marché ultra-concurrentiel, les opérateurs tentent désormais par tous les moyens d’augmenter leurs revenus.

SFR premier du classement, Bouygues Telecom voit son nombre de plaintes augmenter

Dans le détail, SFR est encore le champion des plaintes de 2017. « Avec plus de 6 500 litiges recensés (en légère baisse de 3 % par rapport à 2016), l’opérateur au carré rouge est à l’origine de près de la moitié des litiges dans le secteur des télécoms » indique UFC-Que Choisir. La seconde place revient à Orange avec 1700 plaintes (en baisse de 9 % par rapport à 2016), puis Free et enfin Bouygues Telecom. Ce dernier est d’ailleurs l’opérateur dont le nombre de plaintes a le plus augmenté par rapport à 2016, de l’ordre de 11 %. UFC-Que Choisir ne donne pas d’explications à cette hausse, mais il semble que les modifications de ses principaux forfaits durant l’année 2017 n’étaient pas du goût de tous ses clients.

Source: Source