Mike Hughes va lancer une nouvelle fusée en février prochain pour prouver que la Terre est plate

Science

Par Mathieu le

En novembre dernier, nous évoquions l’histoire de Mike Hughes, un ancien chauffeur de limousine âgé de 61 ans et grand adepte de la célèbre théorie du complot affirmant que la Terre est plate. L’américain s’était ainsi enfermé dans son garage, des semaines durant, et avait dépensé la coquette somme de 20 000 dollars pour construire une fusée personnelle.

Le gros engin de Mike Hughes

Une grosse déception

L’objectif ? Atteindre 550 mètres d’altitude à 800 km/h et parcourir environ 1,6 kilomètre afin de prendre plusieurs clichés personnels démontrant que notre planète est bien plate et que les scientifiques nous mentent depuis le début. « Notre planète est un disque entouré d’un mur de glace et la NASA un organisme contrôlé par des francs-maçons partisans de l’idée d’une Terre ronde », expliquait ainsi l’homme avec le plus grand sérieux. Malheureusement, après avoir rencontré plusieurs problèmes d’ordre mécanique, Mike Hughes a vu les autorités américaines lui refuser les autorisations nécessaires, notamment le permis fédéral nécessaire pour faire décoller sa fusée. Il avait alors prévenu : « Je compte bien retenter ma chance ! » .

Une dernière chance ?

Et ce jour est arrivé. Mad Mike, comme il aime se faire appeler, a annoncé sur sa page Facebook avoir conçu un nouveau modèle, plus stable et performant. La nouvelle date de lancement est même annoncée : décollage le samedi 3 février prochain depuis le désert de Mojave, en Californie. À la différence de sa première fusée, celle-ci décollera…de façon verticale : « Cette fusée va décoller verticalement et ne traversera pas la zone du Bureau of Land Management (BLM). Ce qui avait été problématique en novembre »,explique Mike Hughes. L’homme affirme s’être déjà entraîné en « lançant des roquettes artisanales » afin de vérifier la viabilité du terrain. Cette fois, il compte bien aller au bout de son projet et atteindre 35 000 pieds avec son appareil (environ 10 700 mètres de hauteur) par temps clair afin de réaliser des photographies. Celles-ci devraient lui permettre, enfin, de prouver que la Terre est plate et qu’on nous ment depuis des années.

À noter qu’à la différence des anciens « vols », celui-ci est soutenu par un groupe de « platistes » (des personnes férues de la célèbre théorie du complot) qui espèrent bien que Mike Hughes va déjouer les plans machiavéliques de la vilaine NASA. Réponse définitive dans 10 jours.

Source: Source