Avec son nouveau contrat, Elon Musk pourrait rapidement devenir l’homme le plus riche du monde

Business

Par Jules le

Le constructeur automobile Tesla a signé un nouvel accord avec Elon Musk, qui se révèle particulièrement intéressant pour l’ambitieux entrepreneur. Sa rémunération dépendra désormais du niveau de capitalisation boursière de l’entreprise. Plus ce dernier augmente, plus Elon Musk touchera d’actions. À terme, il pourrait ravir à Jeff Bezos sa place d’homme le plus riche du monde.

Avec une fortune estimée à 20 milliards de dollars, Elon Musk fait incontestablement partie des 1% les plus riches de la planète. Malgré cette somme colossale, le fondateur de Tesla et Space X reste encore loin derrière Bill Gates (86 milliards de dollars) et surtout Jeff Bezos, l’actuel patron d’Amazon qui détient le titre d’homme le plus riche du monde (100 milliards de dollars).

Des milliards comme s’il en pleuvait

Mais dans la course à la richesse, Elon Musk pourrait passer à la vitesse supérieure. Le comité de direction de Tesla a ainsi fait savoir qu’un nouveau contrat avait été signé entre Elon Musk et le constructeur automobile américain.
Le document assure sa place de PDG de Tesla au milliardaire pour les dix années à venir, à condition qu’il n’y ait aucun incident entre temps. Mais c’est du côté de la rémunération que ce contrat se révèle intéressant.

En effet, Elon Musk, qui possède déjà 20 % des actions de Tesla, touchera plus d’actions en fonction de la croissance de la capitalisation boursière de l’entreprise. Pour faire simple, lorsque la capitalisation boursière dépassera les 100 milliards de dollars, Elon Musk touchera 1% d’actions de Tesla, soit l’équivalent de 1 milliard de dollars. Pour toucher ces actions, Elon Musk devra également dégager des bénéfices supérieurs à 1,5 milliard de dollars ou réaliser un chiffre d’affaires annuel supérieur à 20 milliards de dollars.

Le véritable effet Kiss-Cool est que plus la capitalisation boursière augmente, plus la rémunération d’Elon Musk est conséquente. Passé le cap des 150 milliards de dollars capitalisation boursière, Elon Musk récupère 1% d’actions supplémentaires (1,5 milliard de dollars), et ainsi de suite à chaque palier de 50 milliards de dollars. Le contrat stipule que l’objectif maximal est d’atteindre une capitalisation boursière de 650 milliards de dollars. Cette dernière permettrait à Elon Musk d’engranger 6,5 milliards de dollars, en plus des précédents gains.

De prime abord, la prouesse semble impossible. Ce serait oublier qu’en à peine six ans, Elon Musk est parvenu à faire passer la capitalisation boursière de Tesla de 3,2 à 59 milliards de dollars.

En imaginant qu’il parvienne à remplir tous les objectifs stipulés par son nouveau contrat, Elon Musk pourrait obtenir près de 200 milliards de dollars, soit le double de la fortune actuelle de Jeff Bezos. En plus d’être l’un des pionniers de la conquête martienne, Elon Musk pourrait alors prétendre au titre d’homme le plus riche du monde.

En revanche, si la capitalisation boursière ne dépasse pas les 100 milliards de dollars, Elon Musk ne récupérera pas un kopeck. Un pari risqué donc.