La « voiture volante » PAL-V Liberty en démonstration à Genève

Automobile

Par Olivier le

On nous avait promis des voitures volantes… et bien elles existent. D’accord, il y a le Roadster qu’Elon Musk a envoyé dans l’espace, mais plus près du plancher des vaches il existe des solutions plus abordables.

Enfin, quand on dit « abordable », entendons-nous bien : la voiture volante PAL-V Liberty n’est certainement pas donnée à tout le monde puisqu’elle coûte un peu moins de 400.000 $ (une version « luxe » est aussi proposée à près de 600.000 $). En février 2017, le constructeur lançait les précommandes de son véhicule hybride, mi-voiture mi-autogire. Pour participer à la fête, il faut débourser 10.000 $ tout de même.

500 km d’autonomie

Si vous avez l’argent mais que vous n’achetez que ce que vous voyez, PAL montrera son véhicule au salon de l’auto de Genève, en mars. Le constructeur fait même miroiter un événement spécial baptisé « Voyage à Genève ». Il devrait être possible de faire un tour dans la Liberty à cette occasion, sur la route et bien sûr, dans le ciel aussi. Voilà qui devrait aider certains à faire chauffer la carte bleue…

La PAL-V Liberty est une voiture à trois roues équipée d’un rotor dépliable. En tant que voiture, elle peut monter jusqu’à 160 km/h, elle passe de 0 à 100 km/h en moins de 9 secondes, et sa consommation est de 7,6 litres au 100. Dans les airs, le véhicule dispose d’une autonomie de 500 km (gare à la consommation : 26 litres d’essence par heure !), il peut grimper jusqu’à 3.500 mètres d’altitude. Attention, s’il y a deux personnes à bord, l’autonomie dans le ciel n’est plus que de 400 km.

Pour en profiter, il faudra posséder non seulement un permis de conduire, mais aussi une licence de pilote. Et aussi avoir sous la main une piste suffisamment longue pour l’atterrissage et le décollage puisque l’appareil ne sait pas décoller à la verticale. Sans oublier de se renseigner pour savoir si la législation autorise ce genre de véhicules…

Source: PAL-V