Foxconn : 10 000 employés vont être remplacés par des robots

Business

Par Henri le

Le géant taïwanais Foxconn est connu pour ses volumes de production, mais aussi les conditions de travail infernales qu’il impose à ses employés. La firme a décidé d’accélérer son processus de robotisation.

Avec un slogan comme “The Art of More”, la firme Foxconn n’a jamais caché ses ambitions de production massive. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle s’est fait de nombreuses fois accusées d’abus envers ses propres employés, qui se sont plaints de conditions de travail difficiles ou de salaires trop faibles.

On évoquait d’ailleurs récemment avec vous un cas où la société avait fait travailler des lycéennes pendant 11 heures par jour pour assembler l’iPhone X. En 2010, une vague de suicides choquait l’opinion publique (notamment occidentale), dévoilant au monde le revers de la médaille de la fabrication des smartphones.

Et si l’entreprise essaye maintenant de faire meilleure figure, elle a récemment entamé un processus de robotisation massif de ses usines afin d’améliorer encore plus son rendement.

L’avènement des machines

Crédits : Flickr/Iphonedigital

C’est d’ailleurs le cas d’Innolux, une de ses filiales productrice d’écrans LCD, qui va supprimer plus de 10 000 emplois d’ici la fin de l’année. Ces employés seront en effet remplacés par des robots. Les effectifs de l’entreprise en question, qui compte Dell, HP, LG ou encore Hitachi (entre autres) comme clients, passent donc de 60 000 à 50 000 salariés. On imagine que les plaintes en provenance des machines seront nettement moins nombreuses.

Une décision qui n’étonnera pas les cadres de la firme puisque Terry Gou, président de Foxconn a récemment signé un plan d’investissement de 342 millions de dollars en vue “d’améliorer les processus de production” grâce à la robotique et l’IA. Les coûts de fabrication chinois ont en effet augmenté avec les années, ce qui semble pousser les grands groupes du pays à se tourner vers la robotisation pour tenir leur compétitivité. Tout ceci alors même que le salaire moyen des employés de Foxconn n’est que de 400 dollars par mois.

Les millions de personnes employées par la firme (ou ses intermédiaires) pourraient être concernés à plus ou moins long terme par cette révolution en interne.