FoxConn a fait travailler des lycéennes jusqu’à 11 heures par jour pour assembler l’iPhone X

Business

Par Henri le

La construction de nos smartphones demande de nombreuses heures de travail. FoxConn est un immense pourvoyeur de main-d’oeuvre, mais l’entreprise aurait dépassé les limites.

Les iPhone X (notre test) ne poussent pas sur les arbres et FoxConn a dû mettre les bouchées doubles pour assurer la livraison de ces derniers. Le géant de la sous-traitance aurait visiblement brassé large pour trouver des employés supplémentaires pour l’assemblage du smartphone.

Six lycéennes âgées de 17 à 19 ans affirment avoir été contraintes de travailler pour la firme dans le cadre d’un stage de fin d’année. Elles ont expliqué au Financial Times avoir effectué des journées de 11 heures de travail en moyenne dans une usine de Zhengzhou, la capitale de la province chinoise du Henan. Une durée illégale, car la loi chinoise est limitée à 40 heures par semaine pour les stagiaires.

Crédits : Steve Jurvetson

Un « stage » pour le moins intensif

Elles déclarent que leurs écoles, la Zhengzhou Urban Rail Transit School, envoie régulièrement de nombreux élèves (environ 3000) dans les entrepôts du fournisseur. Ce genre de stage est alors considéré comme nécessaire à la validation et l’obtention de leur diplôme. Selon certains élèves, ce serait une manière détournée de les faire travailler. Les taches n’ayant aucun rapport avec leurs études. L’une d’entre elles précise avoir assemblé jusqu’à 1200 capteurs photo par jour.

Apple et FoxConn auraient pris conscience du problème et se sont engagés à prendre les mesures nécessaires, en expliquant que les lycéennes avaient tout de même accepté de travailler.

« Il nous a été confirmé que les étudiantes ont travaillé volontairement, ont reçu des compensations et des bénéfices, même s’il est vrai qu’elles n’auraient pas dû avoir à travailler plus que la durée légale. »

Des retards très coûteux pour l’entreprise

La violation de la politique de travail de FoxConn peut s’expliquer (et non se justifier) par les objectifs très serrés liés à la sortie de l’iPhone X. Le sous-traitant a en effet connu de nombreux problèmes de production qui ont d’ailleurs provoqué un report de la sortie du flagship. Ce genre de retard est loin d’être anodin puisqu’il a fait chuter de 39 % le revenu trimestriel de la firme.

Crédits : Flickr/Iphonedigital

Ce n’est pourtant pas la première fois que l’usine de Zhengzhou a recours à des étudiants. Chaque année, de nombreux étudiants viennent grossir les rangs durant les mois d’aout à décembre. On comprend donc pourquoi la production d’iPhone peut atteindre jusqu’à 20 000 unités par jour pendant ces périodes. On peut donc penser que des employés de FoxConn étaient au courant de ce qui se passait. Les stagiaires offrant des conditions d’embauche très flexibles, ils s’avèrent parfaits pour des périodes de rush. Quitte à ne pas respecter la loi.