Fahrenheit 451 : Michael B. Jordan brûle des livres dans la bande annonce du film HBO

Cinéma

Par Julien Paillet le

Après un premier teaser diffusé au début du mois de janvier dernier, la nouvelle adaptation du célèbre roman de science fiction  de Ray Bradbury se dévoile aujourd’hui un peu plus dans une bande annonce à l’ambiance aussi sombre que délétère. La promesse d’une réussite ?

Selon Bradbury lui-même, le titre de l’ouvrage d’origine, Fahrenheit 451, ferait référence à la température en degrés Fahrenheit à laquelle s’enflamme et se consume le papier. Une explication faisant davantage sens lorsque l’on connait la récit de cette oeuvre culte de la littérature. Publié en 1953 aux USA puis en 1955 en France, le roman de l’auteur des Chroniques Martiennes narre le récit d’une société dystopique où la culture est vue comme un danger et où, par conséquent, les livres sont brûlés.

Cette nouvelle production HBO se chargera ainsi de porter à nouveau le roman de l’écrivain américain à l’écran après la version datant de 1966 réalisé par François Truffaut. Au casting de cette relecture, on retrouve le fabuleux Michael B. Jordan (Creed) et Michael Shannon (Bug, La forme de l’eau).

Un univers ténébreux

C’est le cinéaste Ramin Bahrani qui est aux commandes de cette version 2018 du roman de Bradbury. Le cinéaste s’était notamment fait remarquer en 2014 avec 99 Homes, un thriller social sans concession qui mettait déjà en scène l’acteur Michael Shannon dans l’un des rôles principaux du film. La présence de Bahrani à la tête du projet Fahrenheit 451 paraissant dès lors légitime et cohérent. Avec un style très “adulte”, l’homme s’est montré capable par le passé de construire des personnages intenses et de peindre des univers aussi réalistes que dystopiques. Aux vues des images de cette production HBO, le réalisateur semble être parvenu à grandement moderniser le film aujourd’hui vieillissant de Truffaut tout en y apposant un regard mature et ténébreux du plus bel effet (jolie photographie nocturne tout en volume).

Une image du film de François Truffaut et de l’acteur Oskar Werner – Fahrenheit 451 (1966)

On espère maintenant que le métrage saura contourner les quelques facilités de direction artistique présentes dans la bande annonce avec, entres autres, cette orientation cyber-punk épurée assez froide et déjà vue ailleurs pouvant rapidement ramener l’oeuvre à un produit télévisuel de plus à la manière de Netflix.

Cette nouvelle version du roman de Bradbury sera diffusée au mois de mai prochain sur HBO. Si les images dévoilées ici sont prometteuses, on rappelle également que la chaîne américaine, principalement connue pour ses séries cultes (Oz, Les Soprano, Game of thrones), n’est pas en reste non plus en matière de téléfilms. Il faut ainsi se souvenir de l’excellent Ma vie avec Liberace réalisé par Steven Soderbergh en 2013. On souhait au film de Ramin Bahrani la même réussite.