YouTube a supprimé plusieurs chaînes de l’alt-right « par erreur »

Sur le web

Par Jules le

Deux semaines après la fusillade de Parkland en Floride, YouTube a viré manu militari plusieurs chaînes pro-armes, conspirationnistes ou connues pour être des canaux de diffusion des idées de l’alt-right. Une action à ne pas mettre sur le compte d’une soudaine prise de conscience mais sur l’erreur humaine.

On a souvent reproché à l’algorithme YouTube de faire preuve d’une inefficacité flagrante. Plus rapide pour striker une vidéo contenant de la musique de jeu que pour empêcher une séquence ouvertement conspirationniste de se retrouver dans la rubrique « Tendance » de la plateforme, YouTube gagnerait à faire plus souvent confiance à une modération humaine pour filtrer les contenus qui dévient de ses conditions générales d’utilisation.

Effacer la haine sans le faire exprès

Quelques jours seulement après la fusillade dans un lycée de Parkland, qui a causé la mort de 17 personnes, YouTube semble avoir fait un petit ménage dans les chaînes à teneur politique. Le site The Outline rapporte en effet que plusieurs chaînes de l’alt-right, pro-armes ou conspirationnistes ont disparu de la plateforme, et ce, pour une durée temporaire ou indéfinie en fonction des cas.

Si beaucoup ont rapidement pensé que YouTube venait de se dénicher une bonne conscience, ou au contraire, bafouait la liberté d’expression, l’entreprise a fait savoir, via Bloomberg, que cette série de bans était due à l’inexpérience de certains modérateurs.

 

« Alors que nous travaillons pour embaucher rapidement et améliorer nos équipes de modération en 2018, les nouveaux membres peuvent mal appliquer certaines de nos règles, entraînant ainsi des suppressions erronées. Notre politique vis-à-vis des contenus haineux et dangereux reste inchangée. Nous rétablirons toutes les vidéos supprimées par erreur. »

Reste qu’il n’est pas sûr que toutes les chaînes aient été supprimées par erreur. Le site américain Motherboard a en effet souligné que YouTube avait banni une chaîne connue pour faire l’apologie du néo-nazisme. Pour l’heure, la plupart des chaînes de l’alt-right supprimées « par erreur » n’ont pas encore été remises en ligne.