La NSA a utilisé un appât pour surveiller les utilisateurs de Bitcoin dans le monde entier

culture geek

Par Anne Cagan le

Des documents confidentiels fournis par Edward Snowden révèlent que la NSA a utilisé un faux programme d’anonymisation sur Internet pour surveiller les utilisateurs de Bitcoin dans le monde entier.

Crédit Flickr Zach Copley

La technique de l’appât a beau être vieille comme le monde elle fonctionne toujours aussi bien. C’est d’ailleurs la méthode que la NSA a choisi d’employer pour surveiller les utilisateurs de Bitcoin.

Selon des documents fournis par Edward Snowden à The Intercept l’agence a utilisé un outil supposé protéger l’anonymat en ligne pour en réalité collecter des données sur les utilisateurs de Bitcoin du monde entier.

Un programme d’anonymisation bidon

L’outil désigné sous le nom de code Monkeyrocket n’est pas explicitement identifié mais il s’agit d’un service qui n’est “pas occidental” et qui a une “base d’utilisateurs significative” en Iran et en Chine. Il pourrait s’agir d’un VPN, ces réseaux privés virtuels qui peuvent cacher ce que vous faites sur Internet… à condition bien sûr que le fournisseur du service ne soit pas précisément celui qui cherche à vous surveiller.

Mots de passe, adresses IP, activité sur Internet

Des documents confidentiels de 2013 fournissent des précisions sur l’opération, indique The Intercept. La surveillance aurait ainsi été bien au-delà de l’étude du grand livre de transactions publiques en Bitcoin, la Blockchain. La NSA aurait notamment récupéré des informations telles que le mot de passe, l’activité sur internet, des données de facturation et les adresses IP de certains utilisateurs.

Cibles engagées dans le terrorisme

Dans ces documents, la NSA indique par ailleurs qu’un de ses objectifs à long-terme est d’inciter “des cibles engagées dans le terrorisme” à utiliser le fameux faux programme d’anonymisation. Comme le note Numerama, on ne sait pas si le programme MonkeyRocket opère toujours à l’heure actuelle.

2 réponses à “La NSA a utilisé un appât pour surveiller les utilisateurs de Bitcoin dans le monde entier”

  1. En tant qu’investisseur de
    cryptomonnaies, je lis cet article avec beaucoup d’intérêt. Je dispose d’un
    compte d’investissement sur Crypto-managements.com. L’avantage avec ce site
    c’est que toutes les transactions effectuées restent confidentielles. Mais à
    regarder de près, on peut penser que ce qui pousse la NSA à faire ce type
    d’espionnage c’est le succès et la popularité obtenues par le Bitcoin. Quoique,
    je pense que tout ceci reste illégal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *