Armada : le nouveau roman SF de l’auteur de “Ready Player One” va être adapté au cinéma

Cinéma

Par Julien Paillet le

Armada vient à peine de sortir dans les librairies françaises qu’on apprend aujourd’hui que le nouveau livre d’Ernest Cline, l’auteur de Ready Player One, va faire l’objet d’une adaptation cinématographique.

Nouveau roman d’Ernest Cline, Armada succède au désormais culte Ready Player One (ou seulement Player One en français). Vu le score au box office pour le moment très positif de l’adaptation cinématographique réalisée par Spielberg (plus de 180 millions de dollars dans le monde), il n’est guère étonnant de voir la dernière création de l’auteur devenir à son tour un film. Bien qu’Armada ne soit que le second livre écrit par Cline, l’auteur semble déjà être devenu un incontournable de la science-fiction littéraire moderne.

Selon The Hollywood Reporter, c’est Dan Mazeau, l’un des scénaristes du futur long-métrage Flash, qui devrait adapter le livre pour Universal et Random House. Les deux studios détiennent les droits de l’oeuvre papier depuis qu’ils ont lu un pitch de 20 pages rédigé par Cline lui-même. Tout semble donc bien parti pour que le film, pour le moment sans date de sortie ni réalisateur, voit très prochainement le jour.

Pour rappel, Armada narre l’histoire d’un adolescent fan de jeux vidéo qui remarque un jour que son jeu préféré est en fait un programme cherchant à recruter de vrais pilotes dans le but d’arrêter une invasion Alien. Un concept de départ qui évoque autant Ready Player One que Wargames, La Stratégie Ender ou encore (et surtout) The Last Starfighter.

Avant de voir sur grand écran cette nouvelle adaptation, vous pouvez bien évidemment découvrir l’univers de l’écrivain au cinéma avec le film de Steven Spielberg, Ready Player One. Grand spectacle intelligent garanti.

7 réponses à “Armada : le nouveau roman SF de l’auteur de “Ready Player One” va être adapté au cinéma”

  1. ça a l’air tout pourris comme synopsis, oui on peut être nostalgique des années 80 mais pas obligatoirement repomper un synopsis des années 80, ça fait super kitsch

  2. oui mais à force de reprendre bêtement les scénarios, idées, histoires, etc… ça va finir par lasser.

    Là on ne parle même plus d’influence, d’hommage ou de référence tellement il n’y a rien de nouveaux proposés. C’est de l’industrialisation de la nostalgie bête et méchant.

    Et le traitement, et bien pour avoir lu le livre Ready Player One, je m’y suis bien emmerdé tant c’était plat et sans relief, étalage de référence 80’s en name droping sans cohérence avec l’histoire, on cite des œuvres 80’s mais on se demande ce que ça vient faire là, aucune intégration dans l’histoire. Donc son traitement franchement j’ai un doute.

  3. D’ailleurs ils citent The Last Starfighter dans Futurman tellement le pitch de Futurman EST celui de TLS, ce qui est plus fairplay et honnête

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *