Avec son nouveau X-Plane, la NASA veut passer le mur du son sans faire de bruit

Sur le web

Par Henri le

Le passage du mur du son provoque une onde de choc et produit un son bien spécifique. La NASA aimerait bien se débarrasser de cette “pollution” sonore.

La lignée des X-Planes est bien connue des amateurs d’avions et le prochain modèle ne cache pas ses ambitions. Cette série d’aéronefs expérimentaux développée par les États-Unis a permis de développer des technologies particulièrement novatrices dans le secteur.

L’agence spatiale américaine vient ainsi de signer un contrat de 247,5 millions de dollars avec Lockheed Martin afin de concevoir un appareil prêt à décoller dès 2021. Ce descendant du Concorde devrait se démarquer par son silence, notamment lors du fameux passage du mur du son.

Une machine furtive

La NASA annonce que le bruit sera celui “d’une porte de voiture qui se referme”, ce qui équivaut environ à 75 décibels, en volant à une altitude d’environ 16 800 mètres à une vitesse de 1560 km/h.

Comme vous pouvez le constater lors de la vidéo, il pourrait arborer un design ayant des similarités avec l’avion français, dont les vols ont pris fin en 2003. On aperçoit un nez allongé et deux ailes dont les angles sont particulièrement aigus.

L’agence a l’intention de le faire voler au-dessus de plusieurs villes américaines afin de récolter des informations, mais surtout les avis des habitants. Si tout se passe comme prévu, ce projet pourrait relancer l’aviation supersonique commerciale. Ce silence lors du fonctionnement permettrait en effet de voler au-dessus des zones habitées, ce qui dégagerait un temps considérable.

La NASA n’est pas la seule à vouloir relancer ce type de projet puisque Virgin Galactic et Spike Aerospace ont également montré un réel intérêt pour la chose.