Valve : une ombre sur l’avenir des Steam Machines

Jeux-Video

Par Olivier le

Cela fait un petit moment que les Steam Machines ne sont plus sous les feux de la rampe. Ces appareils sous Linux qui reposent sur la plateforme de Valve ont largement échoué à s’installer comme alternative au jeu vidéo sur PC.

Si les dernières annonces matérielles datent d’il y a quelques années, l’inquiétude a monté d’un cran ces derniers jours, depuis que Valve a retiré de l’interface du Steam Store le lien direct qui permettait d’acheter des Steam Machines. Ça sent mauvais pour l’avenir de cette plateforme… mais Valve a tenu à rassurer la poignée de joueurs qui y croient encore.

Valve continue de miser sur Linux

Pierre-Loup A. Griffais, un employé de Valve, a posté un billet sur le blog de Steam pour faire le point sur la plateforme. Il précise pour commencer que la section pour acheter les Steam Machines est toujours disponible, mais que son lien depuis la barre de navigation principale a bien été retiré. Il reconnait également que les ventes de Steam Machines ont été modestes, mais que cela n’a pas entamé la détermination de Valve à mettre en place une plateforme de gaming ouverte et capable d’en remontrer à la concurrence.

« Nous travaillons dur pour faire de Linux un système génial pour le jeu vidéo et les applications. Nous pensons que cela offrira une meilleure expérience pour les développeurs et les clients, y compris pour ceux qui ne sont pas sur Steam », explique-t-il. L’initiative Steam Machines a permis à l’éditeur de mieux appréhender Linux en tout qu’écosystème pour les développeurs.

Valve investit désormais beaucoup dans Vulkan, une API graphique populaire et qui va le devenir de plus en plus puisqu’elle est désormais compatible avec iOS et macOS, en plus de Windows et Linux. D’autres initiatives Linux sont dans les cartons de l’éditeur, mais il n’est pas encore prêt à communiquer sur le sujet aujourd’hui. Pendant ce temps, SteamOS continuera d’être le médium qui permettra à Valve d’améliorer l’expérience des joueurs et des développeurs.

Source: Valve

7 réponses à “Valve : une ombre sur l’avenir des Steam Machines”

  1. Les Steam Machines sont un marché de niche, oui, mais le jeu sous Linux, Ubuntu notamment, se développe à vitesse grand V, en grande partie grâce à Valve, sa plateforme Steam, et l’API Vulkan que Valve développe activement.
    Beaucoup de jeu Indies sortent sur Steam, GOG, et pas seulement. de "Gros" jeux sont de plus en plus fréquemment porté sous Linux, comme Tomb Raider, par les éditeurs Feral Interactive ou Aspyr (souvent, conjointement à la version Mac, et avec le support du Vulkan sur Mac via MoltenVK, ça va encore s’accélérer)

  2. oui, c’est trop cher, surtout parce que c’est un PC "castré" par SteamOS qui le réduit au jeu. (Core i5 + Geforce 960)
    Il vaut mieux le même PC avec Windows ou Ubuntu + Steam par dessus.

  3. "vitesse grand V", faut pas abuser non plus. Les gens qui étaient sur Linux en desktop sont contents d’avoir une poignée de jeux en plus (parce que ça reste juste une poignée) mais personne ne fait la transition pour ça. Et pour travailler au milieu de plein de studios indies, le peu à avoir tenté l’aventure sur un jeu ne sont pas prêts de remettre le moindre effort sur un port Linux (beaucoup de trucs à adapter et ventes quasi nulles).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *