Oui, Battlefield V va bien se dérouler durant la Seconde Guerre mondiale

Jeux Vidéo

Par Mathieu le

Logiquement, c’est demain que l’on va en apprendre plus, bien plus, sur Battlefield V, le nouvel opus de la franchise signée par EA et DICE. Mais, comme c’est la mode depuis bien longtemps, les studios en charge de gros projets ne peuvent s’empêcher de teaser un peu plus leurs titres, même à 24 heures d’une annonce officielle. Et Battlefield n’y échappe pas.

Le passé comme avenir

Le futur n’intéresse plus, c’est le passé qu’il faut explorer. Après Battlefield 1 et sa Première Guerre mondiale, après Call of Duty WW2 et sa Seconde Guerre mondiale, Battlefield V (et non « 5 », DICE l’a assez répété) va lui aussi se dérouler entre les années 1939 et 1945. Cet épisode attendu d’ores et déjà pour l’automne prochain, soit deux ans après le dernier titre de la saga, on peut confirmer que c’est bien le contexte de la deuxième Grande Guerre de notre ère qui a été sélectionnée.

Sur la courte séquence diffusée il y a quelques heures, on peut ainsi voir un mystérieux homme affublé de lunettes d’aviateur qui fait comprendre à un autre personnage qu’il doit se taire. En analysant bien tous les éléments présents dans la vidéo, on remarque ainsi le symbole de la Wehrmacht et le drapeau anglais qui nous font rapidement comprendre que le titre se situera bien durant la Seconde Guerre mondiale.

Battle Royale à l’horizon ?

Reste à savoir si le jeu développé par les Suédois de DICE permettra au joueur de vivre l’ensemble de la période 1939-1945 ou bien un passage plus court.  Ce n’est pas la première fois que Battlefield explore ce pan de l’histoire puisque les joueurs ont déjà pu s’essayer à deux titres nommés Battlefield 1942, sorti en 2002 et sa suite Battlefield 1943 parut elle en 2009.

Si la période de ce nouvel opus ne fait plus aucun doute, reste que Battlefield V pourrait tout de même comporter son lot de surprises, les développeurs ayant récemment expliqué que le jeu fera plonger le joueur dans des « théâtres inattendus de la guerre » avec, à l’inverse de son concurrent Call of Duty, un mode solo suffisamment conséquent et peut-être même un Battle Royale, histoire de suivre la tendance. Réponse définitive demain avec notre envoyé spécial sur place.