Solo : A Star Wars Story réalise aux États Unis le plus mauvais démarrage de la saga depuis l’Attaque des Clones

Cinéma

Par Anne Cagan le

Le dernier spin-off de Star Wars n’a récolté que 83,3 millions de dollars de recette lors de son premier weekend d’exploitation aux États-Unis. En France, il réalise également un score beaucoup moins bon que Rogue One ou Les Derniers Jedi lors du premier jour de sortie.

Le fait qu’il ait pris la tête du box-office américain ne suffira sans doute pas à consoler Disney. Le dernier spin-off de Star Wars a en effet réalisé un démarrage bien moins bon que prévu. Le film n’a ainsi récolté que 83,3 millions de dollars de recette pour son premier weekend d’exploitation. Avec le lundi férié aux États-Unis (Memorial Day), précise Le Figaro, il devrait dépasser les 100 millions. Mais c’est encore loin d’atteindre les 130 à 150 millions de dollars attendus pour sa sortie aux États-Unis.

Des sorties trop rapprochées ?

C’est aussi très nettement en deçà des résultats de Rogue One (155 millions de dollars de recettes) et du film Les Derniers Jedi (220 millions). En France, le film n’a réalisé que 89 338 entrées lors de son premier jour de sortie contre 203 727  pour Les Derniers Jedi ou 271 501 pour Rogue One. La date de sortie choisie pour Solo n’est sans doute pas pour rien dans ce mauvais démarrage.

Certes le mois de mai a du sens pour la saga mais, comme le souligne Les Toiles héroïques, une partie du public est désormais habituée à ce que les Star Wars sortent en décembre. Sans compter qu’avec ce calendrier, le film ne sort que cinq mois après Star Wars : Les Derniers Jedi. À cela il faut bien évidemment rajouter la concurrence de Deadpool 2 et d’Avengers : Infinity War qui a sans doute largement contribué à ce mauvais résultat. Si vous hésitez à aller voir le film, on vous conseille de jeter un œil à notre critique complète.

Source: Le Point